La Corée du Sud et l'absinthe

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Encore un dimanche riche en rencontres.

Une famille de coréens vivant en Australie pour des raisons professionnelles, est entrée sans doute un peu par hasard au Musée de l'Absinthe. Très vite, ils ont été séduits par les objets insolites qu'ils n'avaient jamais vus et la richesse culturelle insoupçonnée à travers ce thème de l'absinthe. Cette découverte d'un pan de la vie sociale française au XIXe siècle les a par ailleurs vivement intéressés.

Le Dr Jin-Soo Kim, chercheur au CSIRO Energy center à Newcastle, Australie, son épouse In-Jae Kim et leurs enfants avec les petits achats souvenirs faits au musée.

Le Dr Jin-Soo Kim, chercheur au CSIRO Energy center à Newcastle, Australie, son épouse In-Jae Kim et leurs enfants avec les petits achats souvenirs faits au musée.

En ce dimanche pluvieux, M. Dy Kim est-il entré au musée pour s'abriter un moment ou avait-il l'intention réelle de venir ? Je ne lui ai pas posé la question mais ai pu apprécier l'intérêt qu'il a montré. Lecture pour se documenter, observation attentive, questions pour éclaicir quelques points, petits achats-souvenirs puis M. Kim est reparti sous la pluie.

Dimanche 6 juillet 2014, M. Dy Kim découvre l'absinthe.
Dimanche 6 juillet 2014, M. Dy Kim découvre l'absinthe.

Dimanche 6 juillet 2014, M. Dy Kim découvre l'absinthe.

Des visiteurs venus des quatre coins de la planète en ce jour ensoleillé et chaud du 16 juillet ont égayé mon après-midi. Une américaine de New-York, deux autres de l'Arkansas, une étudiante chinoise, un couple belge, un autre de Russie plus quelques autres à qui je n'ai pas demandé d'où ils venaient. Et enfin, ces deux étudiantes coréennes.

Une découverte d'un pan de la culture française que tous ignoraient totalement.

Siwon Kim et Yeseul Na enchantées de leur visite.

Siwon Kim et Yeseul Na enchantées de leur visite.

Publié dans Vie du musée