La thuyone hier et aujourd'hui

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Aujourd’hui la réglementation de l’absinthe est stricte en ce qui concerne la présence de thuyone. Celle-ci ne doit pas excéder 35 mg/litre. Les Etats-Unis ne tolèrent que 10 mg/l.

La thuyone est une molécule qui se présente sous forme de deux isomères, alpha et beta, et compose à 50 voire 60% l’huile essentielle de grande absinthe. Elle est en moindre quantité dans la petite absinthe. Elle est également présente à degrés divers dans de nombreuses plantes aromatiques ayant des propriétés thérapeutiques communes avec la grande absinthe (génépi, sauge, tanaisie, lavande,  …).

Cette molécule active qui va donner à la grande absinthe ses propriétés stimulantes, entre autres, va entraîner sur le long terme chez le buveur excessif, alcoolique chronique, des crises convulsives décrites dans toute la littérature du XIXe siècle et visibles sur de nombreux dessins. Face à ce tableau clinique, l’Académie de médecine a parlé d’absinthisme pour insister sur le fait qu’il ne s’agissait pas d’un simple alcoolisme.

Quel était le taux de thuyone avant 1915 ?

On ne savait pas la mesurer. On pouvait connaître le taux d’essences totales et éventuellement, le taux d’essence d’absinthe par déduction, comme le suggère le courrier du 9 janvier 1908 du Dr Girard, directeur du Laboratoire municipal de Chimie.

En réponse à votre lettre du 8 courant, je vous informe qu'il n'existe actuellement aucune méthode permettant de séparer et doser les différentes essences entrant dans la composition de la liqueur d'absinthe. le dosage global des essences par la méthode du laboratoire municipal est seul possible... Les absinthes analysées contiennent une proportion globale de 3,36 g d'essences totales par litre. Quant à la proportion d'essence d'absinthe seule, il n'existe actuellement aucune méthode permettant de séparer cette essence et de la doser. En général, sa quantité dans la liqueur d'absinthe varie entre le 1/5 et le 1/7 du poids total d'essences.

Publié dans L'Absinthe, histoire de la Fée verte, éd. Berger-Levrault, 1983.

Ce qui signifie qu'en prenant une moyenne de 1/6, on obtient 0,560 g/l d'essence d'absinthe.

Un premier document daté du 12 août 1907 est le résultat d'analyse d'une absinthe Duval à 72° par le Laboratoire municipal de chimie. Y figure le taux d'essences totales, 3,57 g/litre. Aucune mention du taux d'essence d'absinthe. D'après les données précédentes, on en déduit qu'il est à 0,595 g/l soit 595 mg/l.

Analyse de l'absinthe en 1907. Document Delahaye.

Analyse de l'absinthe en 1907. Document Delahaye.

Un deuxième document, daté du 12 avril 1907, est plus intéressant car il donne le taux d'essences totales, toujours pour l'absinthe 72°, soit 2,63 g/litre et précise que la teneur en essence d'absinthe est à moins d'1 g/litre. Si l'on applique la règle citée par le Dr Girard, l'essence d'absinthe, en prenant 1/6 du poids d'essences totales, est de 0,430 g/l. soit 430 mg/l.

Un troisième document, daté de 1913 est le bulletin d'analyse effectué par le laboratoire du Dr Grenier à Valence. Le taux d'essences totales est de 2,64 g/litre tandis que celui en essence d'absinthe est à moins d'1 g/litre. On a  là encore par le calcul 0,440 g/l  soit 440 mg/l. d'essence d'absinthe.

Pourquoi indiquer moins d'1g par litre d'essence d'absinthe, sans plus de précision ?

D'une part, on ne savait pas encore calculer avec précision le taux des différentes essences présentes et d'autre part, le décret du 12 décembre 1907 autorise un  maximum d’essence d’absinthe de 1g/litre. Être en dessous signifie par conséquent que l’on est dans la légalité.

Mais cela donne à penser que s’il y a eu le décret de 1907 limitant le taux d’essence d’absinthe, c’est que celle-ci devait être en quantité excessive. Pour nous en convaincre, on voit que l'on passe d'une quantité globale de 3,5 g/l d'essences totales à 2,63 ou 2,64 g/l dès lors qu'il est question de ce décret.

Alors, qu'en était-il de la quantité de thuyone présente dans ce gramme/litre d'essence d'absinthe autorisé ? Dans le cas d'une utilisation de plante fraîche où la thuyone oscille en une moyenne de 50%, elle serait aux alentours de 500 mg/litre. Or, les formules préconisent toutes l'absinthe sèche. Reste à connaître le taux de déperdition de thuyone au cours du séchage.

Collection Delahaye.
Collection Delahaye.

Collection Delahaye.

Publié dans Articles, Botanique