Humour jaune

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Mesdames, ne voyez dans cette petite carte aucune mysoginie mais seulement un trait d'humour !

Cette carte faite pour sourire appelle cependant à quelques remarques. Créée à l'Imagerie Pellerin d'Épinal, elle est datée juillet 1927. Nous sommes 12 ans après la prohibition de l'absinthe. À ce moment-là, depuis 1920, les spiritueux anisés ne doivent plus avoir la couleur verte qui rappellerait l'absinthe et depuis 1922, ne doivent pas dépasser 40°. Néanmoins, les anciens commerçants d'absinthe remettent à l'honneur fontaine et cuillères bien que ces nouveaux apéritifs contiennent déjà 150g/litre de sucre.

On notera sur le dessin la couleur jaune réglementaire du breuvage mais aussi la cuillère et le sucre et bien-sûr le mot "Absinthe" sur la bouteille, ce qui pour le coup, ne l'est pas du tout ! Quant à la place laissée à l'eau dans le verre, elle est très réduite mais ce n'est qu'un dessin !

C'est le 8 avril 1932 que la loi n'oblige plus à sucrer les anisés et autorise une quantité supérieure d'essence d'anis. Paul Ricard allait vite imposer dans ce domaine son "Pastis Ricard, le vrai pastis de Marseille" (Pour en savoir plus, voir mon Petit traité savant du pastis, éd. Équinoxe, 2005).

 

Carte postale, 1927. Collection Delahaye.

Carte postale, 1927. Collection Delahaye.

Publié dans Articles