De quoi prendre une brosse!

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Une visite minutieuse et enfin la question rituelle " On peut déguster ?". À l'accent, j'ai tout de suite compris que ce monsieur venait de loin. Du Québec exactement. Il avait vu l'émission tournée au musée en 2013 "De bouche à  oreille" et s'était promis de venir au musée le jour où il viendrait en France.

Attentif à la préparation, il s'est laissé bercer par les arômes qui se dégageaient de son verre.

De quoi prendre une brosse!

Puis, installé dans le jardin, au soleil de cette fin octobre, il a trempé ses lèvres dans le breuvage. Après quelques gorgées, il a lancé dans un éclat de rire :

Il ne faudrait pas en boire plusieurs car il y a de quoi prendre une brosse !

Daniel, sympathique québécois

De quoi prendre une brosse!

Traduction : prendre une brosse = boire au point que les cheveux se dressent droits sur la tête. Plus joli que de dire prendre une cuite.

Se sentant bien, il m'a raconté qu'il était retraité du rail où il conduisait des trains de marchandises qui mesuraient 4 kilomètres de long, qu'il avait découvert et était tombé amoureux de Berthe Morisot au musée Marmottan, qu'il rêvait depuis l'âge de 13 ans, soit depuis 50 ans, de goûter à l'absinthe.

Dans quelques jours, il repart chez lui au Québec après avoir réalisé quelques rêves et avec quelques souvenirs en plus.

Publié dans Vie du musée