Stockholm à l'Heure verte

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

J'ai fait la connaissance de Mikael aux Absinthiades. C'était son rêve depuis plusieurs années de venir à Pontarlier et ce week-end a été pour lui féérique. Passionné par l'absinthe et d'ailleurs collectionneur, il a décidé avec son ami Thomas, tout aussi mordu, de se lancer dans la distillation.

Mikael aux Absinthiades à Pontarlier, octobre 2014.

Mikael aux Absinthiades à Pontarlier, octobre 2014.

Après plusieurs années de discussions avec les autorités suédoises, ils ont finalement réussi à enregistrer leur société en 2009 sous le nom Svensk Absint AB. Cela ne leur donnait malgré tout aucun droit et ils ont dû attendre 2013 pour avoir finalement l'autorisation de distiller. Ayant ainsi bravé tous les interdits, Mikael et Thomas ont sorti deux absinthes différentes, une verte de 72% appelée Grön Opal (Opale verte) et une blanche à 56%, Vit Opal (Opale blanche).

Stockholm à l'Heure verte

En Suède, toutes les boissons au-dessus de 3,5% d'alcool sont vendues dans des magasins faisant partie d'une chaîne régie par l'état ou "Systembolaget". Mikael a été surpris par leur réponse très favorable pour la mise en vente de ses bouteilles d'absinthe. Très surpris aussi par le résultat, ses premiers lots de bouteilles s'étant vendu en quatre jours.

Ne sachant pas si leur absinthe aurait du succès et n'ayant pas les moyens de produire plus, la mise en route du projet ayant déjà couté extrêmement cher, ils s'étaient limités à 800 bouteilles. Et ont dû attendre le paiement de ce premier lot avant de pouvoir produire à nouveau ! Un deuxième lot a pu être livré en septembre après une maturation de l'absinthe de 3 mois en barils.

Leur ambition est de faire une absinthe 100% suédoise. Pour cela, la plupart des plantes sont cultivées écologiquement par Mikael sur un petit lopin de terre lui appartenant. Petite absinthe, hysope, menthe poivrée et un peu de grande absinthe qui vient en complément de celle qu'ils trouvent dans la nature. Fenouil et anis vert qui nécessitent des régions plus ensoleillées et plus chaudes sont importés.

Hysope.

Hysope.

Pendant les beaux jours d'août, tous les deux se déplacent dans différents endroits sauvages où ils savent que pousse la grande absinthe. Ils en cueillent autant que possible et la mettent à sécher rapidement dans le grenier. Elle y restera un an avant d'être triée, les tiges étant éliminées.

Mikael dans le champ d'absinthe avant la cueillette.
Mikael dans le champ d'absinthe avant la cueillette.

Mikael dans le champ d'absinthe avant la cueillette.

Stockholm à l'Heure verte

Leur alambic n'a qu'une capacité de 100 litres. À chaque distillation, ils extraient 25 à 30 litres du cœur de distillation. L'absinthe est mise en bouteilles seulement après avoir vieilli 3 mois en baril. Leur ambition est de produire 1500 à 2000 bouteilles mais ils sont limités par le temps car ils exercent tous les deux une profession. Ils sont également limités par la quantité de grande absinthe sauvage qu'ils sont en mesure de ramasser dans la nature et à laquelle ils tiennent pour son parfum plus riche que celle qui est cultivée. 

Mikael et Thomas vont-ils réussir à instaurer l'Heure verte dans tous les beaux établissement de Stockholm ? Ils nous le diront l'an prochain aux Absinthiades !

Leur site : http://www.svenskabsint.se
 

Stockholm à l'Heure verte