William Mayor, architecte pour Pernod fils

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

 Ayant quitté sa Suisse natale, Henri-Louis Pernod installait en 1805 à Pontarlier une distillerie, la Maison Pernod fils. Ses petits-fils Louis-Alfred et Fritz reprirent l’affaire en 1855. Ils vont la développer de façon extraordinaire faisant de la distillerie l’une des premières de France. En 1877, se trouvant très à l’étroit, ils achètent un terrain au bord du Doubs. 

Document signé de M. Gros maire de Pontarlier, le 12 décembre 1877, établissant la construction d'une usine dans sa ville. Archives Pernod.

Document signé de M. Gros maire de Pontarlier, le 12 décembre 1877, établissant la construction d'une usine dans sa ville. Archives Pernod.

Nous, Maire de la ville de Pontarlier (Département du Doubs), Chevalier de la Légion d'Honneur, certifions qu'il est de notoriété publique que la distillation d'absinthe que MM. Pernod exploitent actuellement dans cette ville a une origine ancienne. Elle remonte au commencement de ce siècle. Une pièce authentique que nous avons sous les yeux, constate qu'elle a dû être établie en mil huit cent cinq par M. Henri Louis Pernod de nationalité suisse. Depuis cette époque, l'usine a été exploitée sans interruption de père en fils, d'abord par le fondateur Henri Louis Pernod, ensuite par sa veuve et ses petits-fils sous la raison sociale Pernod fils qui est encore celle de la maison aujourd'hui existante et dont les chefs sont MM. Fritz et Louis Pernod.
La distillerie dont il s'agit a constamment suivi une marche ascendante. la maison a atteint un tel degré de prospérité que pour répondre aux demandes de la clientèle MM. Pernod fils font maintenant construire une vaste usine sur le territoire de Pontarlier. C'est là qu'ils doivent installer prochainement leur matériel considérable de roulement et de fabrication.
Fait à Pontarlier le douze décembre 1877.

Louis et Fritz Pernod vont faire appel à William Charles Auguste Mayor, architecte et dessinateur réputé, pour concevoir et dessiner les plans de la future usine. 

William Mayor est né le 1er octobre 1844 à New-York dans le quartier de Brooklyn où il vivra ses 12 premières années. En 1856, il suit sa scolarité à Neuchâtel avant d’étudier à la Faculté technique de Lausanne puis à l’École des Beaux-Arts de Paris. Du voyage autour de la Méditerranée qu’il fera de 1870 à 1872, il rapportera de nombreux dessins et croquis à la plume qu’il exposera au Salon des Amis des Arts de Neuchâtel. Dès 1874, il restaure et construit plusieurs bâtiments à Neuchâtel et dans les environs. Ses œuvres les plus connues sont la distillerie Pernod Fils de Pontalier en 1878 et les 15 maisons ouvrières de la Cité Suchard en 1887 dont une fut montée pierre par pierre à l’Exposition universelle de Paris en 1900. William Mayor est décédé de la grippe le 4 janvier 1890. (Source : Généalogie de la famille Mayor de Grancour et Neuchâtel par Robin Moschard). 

Plan A. Vue perspective Sud-Ouest. Collection Marc Thuillier.

Plan A. Vue perspective Sud-Ouest. Collection Marc Thuillier.

Plan B. Vue perspective Nord-Est. À droite, la ville de Pontarlier avec le clocher de Sainte Bénigne. À gauche, la petite chapelle Notre-Dame de l'Espérance inaugurée en 1861. Collection Marc Thuillier.

Plan B. Vue perspective Nord-Est. À droite, la ville de Pontarlier avec le clocher de Sainte Bénigne. À gauche, la petite chapelle Notre-Dame de l'Espérance inaugurée en 1861. Collection Marc Thuillier.

Signature au bas des tableaux : W Mayor 15 janvier 1878. Dimension des tableaux : 490 x 300 mm. et 450 x 305 mm. hors cadre.

Signature au bas des tableaux : W Mayor 15 janvier 1878. Dimension des tableaux : 490 x 300 mm. et 450 x 305 mm. hors cadre.

L'usine sera conforme aux plans comme le montre la photo prise peu de temps après.

Photo, date précise inconnue. Collection privée.

Photo, date précise inconnue. Collection privée.

D'autres bâtiments viendront s'ajouter à l'existant par la suite comme on peut le voir sur le dessin paru dans le catalogue Dentu de 1896 où les factures antérieures à 1901, date de l'incendie de l'usine.

Catalogue Dentu, 1896. Document Delahaye.

Catalogue Dentu, 1896. Document Delahaye.

Facture 1898. Collection Delahaye.

Facture 1898. Collection Delahaye.

Publié dans Articles, Collection