Dégustation à l'AgroParisTech

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Soirée intéressante à l'AgroParisTech, 16 rue Claude Bernard dans le 5ème arrondissement. Maximin Bonnet, élève de seconde année de l'Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement avec pour spécialisation "Productions, filières territoire pour le développement durable" organise chaque mois en tant que président de la cellule goût & terroir la présentation et la dégustation d'un produit de terroir. En ce vendredi précédant les vacances de Noël, la soirée était dédiée à l'absinthe.

Les étudiants souriants, désireux de découvrir l'absinthe et son histoire.Les étudiants souriants, désireux de découvrir l'absinthe et son histoire.Les étudiants souriants, désireux de découvrir l'absinthe et son histoire.

Les étudiants souriants, désireux de découvrir l'absinthe et son histoire.

Présentation illustrée d'une trentaine de minutes.

Présentation illustrée d'une trentaine de minutes.

Puis, place aux travaux pratiques !

Très peu connaissaient l'absinthe. Seuls quelques-uns l'avaient déjà goûtée mais pure ou flambée ! On imagine pourquoi, ils étaient un peu réticents de prime abord à renouveler l'expérience !

La dégustation s'est déroulée en quatre étapes pour percevoir les nuances de saveurs existant entre absinthe macérée et absinthe distillée puis dans cette dernière gamme essayer de détecter les concentrations des huiles essentielles en fonction du degré alcoolique. Et pour toutes les absinthes essayer de trouver quelques plantes composantes, au-delà de l'anis dominant.

Absinthes gracieusement envoyées par les distilleries contactées par Maximin.

Absinthes gracieusement envoyées par les distilleries contactées par Maximin.

Explications et démonstration préliminaires.Explications et démonstration préliminaires.

Explications et démonstration préliminaires.

Si la préparation de l'absinthe mérite une attention particulière elle doit aussi rester ludique. C'est pourquoi, j'ai tenu à ce que les étudiants se déplacent, regardent de près la façon de procéder puis fassent eux-mêmes les préparations. Moment gai mais sans excès. Ils étaient venus pour apprendre, découvrir un produit et leur curiosité a été à la hauteur de leurs nombreuses questions.

Dégustation à l'AgroParisTechDégustation à l'AgroParisTech
Dégustation à l'AgroParisTech
Dégustation à l'AgroParisTechDégustation à l'AgroParisTech

Qu'est-ce que l'AgroParisTech ?

C'est le fruit de l'alliance de 3 grandes écoles d'ingénieurs regroupées en 2007.

- l'ENGREF, (École Nationale du Génie Rural des Eaux et Forêts)

- l'ENSIA, (École Nationale Supérieure des Industries Agricoles)

- l'INA P-G, (Institut National Agronomique Paris-Grignon) qui fut créé en 1848 à Versailles.

À partir de là, de nombreuses filières proposent des formations dans différents secteurs dont ceux de l'industrie alimentaire.

L'entrée principale de l'AgroParisTech est au 16 rue Claude Bernard qui abrite le Jardin des Apothicaires qui remonte à 1580. Le collège existant devint en 1777, l'École Supérieure de Pharmacie. Celle-ci fut transférée en 1882 avenue de l'Observatoire laissant sa place à l'Institut National Agronomique. Des bâtiments complémentaires furent construits en 1912-1914 complétés en 1929 par une extension donnant sur la rue de l'Arbalète, permettant ainsi d'accueillir de très nombreux étudiants et toutes les activités de l'INA.

Maximin Bonnet, président de la cellule Goût et terroir.

Maximin Bonnet, président de la cellule Goût et terroir.

Publié dans Divers