De Pondichéry à Auvers

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Saris blanc et bleu sont venus embellir mon jardin.

Après Jaipur l'an dernier, Pondichéry aujourd'hui. Les hommes ont été ravis par la dégustation, tandis que les femmes ont apprécié cette pause au soleil. Attendant chacune un bébé, interdiction absolue de tremper leurs lèvres dans le verre de leur mari. Non seulement l'alcool est un poison pour le futur bébé mais de plus, la plante absinthe est connue pour ses propriétés abortives, bien qu'à la concentration minima à laquelle elle se trouve aujourd'hui présente, ce ne soit pas le principal danger.

 

De Pondichéry à Auvers
De Pondichéry à Auvers

Publié dans Vie du musée