Beau mais envahissant

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Un pied de fenouil sauvage ou aneth dans un jardin est un ravissement. Vivace, il renaît chaque année et sa croissance rapide en début de saison témoigne du renouveau de la nature. Ses tiges dressées aux feuilles en lanières fines et vaporeuses et aux belles fleurs en ombelle suivent les mouvements du vent.

Pied de fenouil sauvage apparu secondairement et maintenant en place depuis plusieurs années.

Pied de fenouil sauvage apparu secondairement et maintenant en place depuis plusieurs années.

Fleur de fenouil. Photo Delahaye.

Fleur de fenouil. Photo Delahaye.

 Son port gracile nous évoque une certaine fragilité mais c'est tout le contraire. Très rustique, la plante s'adapte à toutes les situations. Le froid, le chaud, l'excès de pluie, la sécheresse, elle fait fi de tout et très vite elle envahit tout le jardin.  Ses belles fleurs jaunes, attendues avec impatience chaque année, sont autant d'outils de dissémination car qui dit fleurs dit graines. Les graines, si petites qu'on n'y prend pas garde, sautent alentour et développent rapidement une nouvelle plante. Et c'est à qui sautera le plus loin ! Tous les supports sont bons et non seulement les plate-bandes sont envahies mais la moindre anfractuosité de mur voit démarrer un nouveau pied.

Nouveau pied installé à la base du mur. Coupé plusieurs fois, il a décidé de rester !
Nouveau pied installé à la base du mur. Coupé plusieurs fois, il a décidé de rester !

Nouveau pied installé à la base du mur. Coupé plusieurs fois, il a décidé de rester !

Impossible de déloger les nouveaux venus. Si vous tirez sur le pied tout petit qui vient d'apparaître, il se casse laissant la racine en place et ça repart. Et si comme moi, vous refusez tout produit chimique destructeur, vous êtes parti pour une traque incessante et un arrachage systématique. Certains font de la résistance et quand on s'en aperçoit, il est trop tard ! Un nouveau pied est déjà bien installé et ses fleurs qui sont autant de touches de lumière supplémentaires dans le jardin invitent à la clémence.

Publié dans Botanique