Cendrier ou ramasse-monnaie ?

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

En tôle lithographiée, ces petites soucoupes aux couleurs chatoyantes posent le problème de leur utilisation. Publicitaires, elles étaient présentes dans les cafés mais servaient-elles de cendriers, de dessous de bouteille ou  de verre ou encore de ramasse-monnaie ?

L'utilisation en tant que cendrier est peu envisageable car la cigarette écrasée brûle la lithographie détériorée à jamais. L'impact publicitaire devient nul dans ce cas.

Pouvant être situées aux alentours de 1890-1910, elles présentent deux formes différentes : rondes ou rectangulaires.

Les soucoupes rondes

L'option de dessous de bouteille est peu envisageable car la publicité totalement masquée par la bouteille ne peut remplir son rôle.

L'idée de dessous de verre peut être retenue car à chaque fois que le consommateur soulève son verre, il voit la publicité inscrite dans la soucoupe. Des exemples de soucoupes publicitaires en faïence faisant office de dessous de verres existent par ailleurs.

Soucoupes pour l'absinthe Junod. Collection Delahaye. La première image montre le verre posé sur la soucoupe.
Soucoupes pour l'absinthe Junod. Collection Delahaye. La première image montre le verre posé sur la soucoupe.Soucoupes pour l'absinthe Junod. Collection Delahaye. La première image montre le verre posé sur la soucoupe.

Soucoupes pour l'absinthe Junod. Collection Delahaye. La première image montre le verre posé sur la soucoupe.

Soucoupe pour l'absinthe Achin. Collection Nathan-Maister.

Soucoupe pour l'absinthe Achin. Collection Nathan-Maister.

Les soucoupes rectangulaires

Elles font penser de prime abord par leur forme à des cendriers malgré les réserves  émises plus haut. La fonction de ramasse-monnaie pourrait leur convenir. 

Publicité pour l'absinthe Faule. Collection Masnada.

Publicité pour l'absinthe Faule. Collection Masnada.

Publicité pour l'absinthe Mugnier. Collection Thuillier.

Publicité pour l'absinthe Mugnier. Collection Thuillier.

Publicité pour l'absinthe Robette. Collection Delahaye.

Publicité pour l'absinthe Robette. Collection Delahaye.

Des cendriers malgré tout ?

Certaines de ces soucoupes rectangulaires soulèvent néanmoins des questions car elles ont toutes les caractéristiques d'un cendrier avec des coins qui épousent la forme des cigarettes.

Publicité pour l'absinthe Mugnier. Collection Masnada. Les quatre coins suggèrent l'emplacement de cigarettes. Alors, vide poche, ramasse-monnaie ou cendrier ?

Publicité pour l'absinthe Mugnier. Collection Masnada. Les quatre coins suggèrent l'emplacement de cigarettes. Alors, vide poche, ramasse-monnaie ou cendrier ?

Avec l'emplacement réservé pour la boîte d'allumettes, la fonction de l'objet ne fait pas de doute ici. Utilisé comme cendrier, il porte les stigmates des cigarettes.

Présence de l'emplacement pour la boîte d'allumettes. Traces de brûlures dues aux cigarettes. Collection André.

Présence de l'emplacement pour la boîte d'allumettes. Traces de brûlures dues aux cigarettes. Collection André.

La fonction de ces soucoupes n'est donc pas définitivement tranchée. Suivant leur forme et leurs particularités, elles peuvent être soit des repose-verres, des ramasse-monnaie, voire des cendriers.

Toutes ces suppositions demandent à être confirmées par des catalogues de matériels pour cafés où il en serait question. Si un collectionneur  possède un tel document qu'il soit remercié par avance d'ajouter sa pierre à la connaissance. 

Quoiqu'il en soit, ces petits objets lithographiés sont fragiles car facilement rayables et sont donc dignes du respect dû à leur grand âge.

(L'historique des marques est à découvrir dans la série des livres les Dictionnaires des marques, tomes  1 à 5, édités par le musée).

Publié dans Collection