Absinthe japonaise Hermès

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

En ce jour de Toussaint, dernier jour d'ouverture du musée pour la saison 2015, j'ai eu le plaisir de recevoir un couple de japonais très intéressés par l'absinthe. La chose est relativement rare et mérite donc d'être signalée. Il faut avouer que leur parcours est atypique : Yuki Sawada est Conseillère en vins pour la Japan Sommelier Association et Chevalier du Taste-fromage en France ! Vivant en France depuis 4 ans, notre langue reste cependant pour eux une énigme.

Yuki et son époux très intéressés par l'absinthe.Photo Delahaye.

Yuki et son époux très intéressés par l'absinthe.Photo Delahaye.

La traduction des dessins de presse n'est pas aisée. Photo Delahaye.

La traduction des dessins de presse n'est pas aisée. Photo Delahaye.

Ils ont découvert avec surprise que le Japon avait produit l'Absinthe Hermès. Yuki a été d'autant plus interloquée qu'elle avait travaillé pour le producteur Suntory, grosse entreprise d'alcool au Japon.

L'Absinthe japonaise Hermès, du producteur Suntory. Collection Delahaye.
L'Absinthe japonaise Hermès, du producteur Suntory. Collection Delahaye.

L'Absinthe japonaise Hermès, du producteur Suntory. Collection Delahaye.

Cette bouteille, devenue collector, m'avait été offerte en 2010 par un amateur d'absinthe japonais venu me rendre visite au musée.

Absinthe japonaise Hermès

Pendant plusieurs années, il a accompagné aux Absinthiades un autre amateur, Rogerio Igarashi Vaz. Tous les deux, avec leur look improbable ne passaient pas inaperçus ! Malheureusement, depuis quelques années, ils ont oublié de donner de leurs nouvelles.

À gauche, Rogerio Igarashi Vaz. À droite, le généreux donateur de la bouteille d'absinthe Hermès. Absinthiades 2009.

À gauche, Rogerio Igarashi Vaz. À droite, le généreux donateur de la bouteille d'absinthe Hermès. Absinthiades 2009.

Publié dans Vie du musée, Collection