Trophée Premier Fils

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Après la défaite de 1870, la gymnastique devient une priorité nationale. Cette discipline  sportive avait débuté par la pratique de la gymnastique scolaire au milieu du XIXe siècle. Concernant le sport en général, c'est Clemenceau qui mesura l’enjeu diplomatique des compétitions internationales. Il faut toutefois attendre les années 1930 pour que naisse une véritable politique publique du sport. Les grandes marques commerciales vont alors être sollicitées pour sponsoriser les clubs sportifs. En fin de compétition, certaines remettront au vainqueur un trophée sous forme de coupe, de médaille ou fanions portant leur nom.

Coupe en métal argenté (base laiton) de 32 cm de haut pour un poids de 1kg100. Collection et photo Jacky Camilleri.

Coupe en métal argenté (base laiton) de 32 cm de haut pour un poids de 1kg100. Collection et photo Jacky Camilleri.

La gravure "Offert par la Maison Premier Fils" est parfaitement lisible. Collection et photo Camilleri.

La gravure "Offert par la Maison Premier Fils" est parfaitement lisible. Collection et photo Camilleri.

Détail de la frise de feuilles de lierres. Photo Camilleri.

Détail de la frise de feuilles de lierres. Photo Camilleri.

 Créée en 1829  par François Premier à Romans-sur-Isère dans la Drôme, la Maison Premier Fils deviendra une grosse distillerie d'absinthe sous l'impulsion du fils Louis-Philippe Premier en 1882. Contrairement à la plupart, l'entreprise ne périclitera pas avec la suppression de l'absinthe.  En entrepreneurs avisés, les descendants se convertirent à l'anis après que l'État ait signé le décret-loi du 24 octobre 1922 établissant les caractéristiques des boissons anisées avec une teneur en alcool fixée à 40°. Édouard Premier, fils de Louis-Philippe, dépose alors la marque Anis Premier le 21 février 1923.

C'est l'époque où la marque va soutenir les principales manifestations sportives de la région : matches de rugby, courses cyclistes et tournois de boules. D'après Jean-Pierre Luauté, romanais collectionnant la marque Premier Fils, la coupe au style Art déco daterait de ces années-là. De nombreux petits documents montrent l'implication de la marque dans le milieu sportif.

Première publicité pour l'Anis Premier sur la 4ème de couverture d'un fascicule émis pour la promotion des "Grandes fêtes sportives" qui eurent lieu à Romans le 15 août 1923. Collection Luauté.

Première publicité pour l'Anis Premier sur la 4ème de couverture d'un fascicule émis pour la promotion des "Grandes fêtes sportives" qui eurent lieu à Romans le 15 août 1923. Collection Luauté.

Écho se rapportant au parrainage par la maison Premier du Grand Prix cycliste de la ville de Romans du 16 septembre 1934. Collection Luauté.

Écho se rapportant au parrainage par la maison Premier du Grand Prix cycliste de la ville de Romans du 16 septembre 1934. Collection Luauté.

Fanion pour club bouliste. "Offert par la Maison Premier Fils", 1936. Collection Luauté.

Fanion pour club bouliste. "Offert par la Maison Premier Fils", 1936. Collection Luauté.

Pour tout connaître sur l'histoire de la marque Premier Fils, de 1829 à 1960, je vous conseille le livre de Jean-Pierre Luauté. Sur 277 pages, 567 photos couleur de documents en tous genres vous montreront l'étendue publicitaire de la marque.

Pour vous procurer le livre ou tout simplement correspondre avec le Dr Luauté : jean_pierre_luaute@hotmail.com>

Trophée Premier Fils

Et si vous passez par Romans, sachez qu'il y a le musée de la chaussure, les délicieuses ravioles et Jean-Pierre Luauté qui vous accueillera sur rendez-vous dans son charmant musée dédié uniquement à la marque Premier Fils.

Jean-Pierre Luauté dans son musée.
Jean-Pierre Luauté dans son musée.

Jean-Pierre Luauté dans son musée.

Publié dans Collection