Artemisia absinthium québécoise

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Dans  son jardin de Bolton-Ouest, charmante bourgade située en pleine nature, dans la région des Cantons de l'Est, à une centaine de kilomètres à l'est de MontréalMichel Gabereau cultive la grande absinthe.

La municipalité de Bolton-Ouest occupe la partie ouest du canton de Bolton, constitué en 1876. Elle est avec la municipalité de Bolton-Est, la principale agglomération du canton. Le nom a été donné en souvenir de Harry VIe, dernier duc de Bolton. Cette partie du canton de Bolton a été colonisée par les Loyalistes, rejoints vers 1830–1840, par des Canadiens français. Le village porta d'abord le nom de French Church, en rappel du temple bâti par le premier groupe de colons français venus s’y installer.  

Bolton-Ouest est idéalement situé à 310 mètres d'altitude et à 5,5 km. du lac Brome.

Michel Gabereau et son absinthe.

Michel Gabereau et son absinthe.

C'est à partir de graines achetées dans une petite entreprise - La société des plantes -  basée dans la plaine de Kamouraska située dans le Bas-Saint-Laurent que Michel a obtenu ses pieds d'absinthe. La société des plantes, soucieuse de protéger des variétés anciennes vend principalement des semences produites à la ferme selon le cahier des charges de l'agriculture biologique certifié par Garantie Bio-Ecocert.

Paquet de graines de grande absinthe. Compter 15,00 $ les 10 grammes.

Paquet de graines de grande absinthe. Compter 15,00 $ les 10 grammes.

Les semences ont très bien germé et de beaux petits pieds d'absinthe s'alignent le long d'un muret.

Artemisia absinthium québécoise

Les petits pieds apparus l'an dernier ont bien prospéré dans cet environnement idéal. Le jardin de Michel longe un étang créé par la présence d'un barrage sur la rivière Coldbrook qui traverse le lac Brome.

Les pieds d'absinthe de la deuxième année. Photos Gabereau.
Les pieds d'absinthe de la deuxième année. Photos Gabereau.

Les pieds d'absinthe de la deuxième année. Photos Gabereau.

Détail de la feuille. Photo Gabereau.

Détail de la feuille. Photo Gabereau.

Michel a vu les choses en grand comme le montre la zone encerclée de rouge où se trouve ses cultures. Son ambition était d'ouvrir une petite distillerie artisanale mais il s'est heurté à la loi toujours restrictive au Canada en ce qui concerne l'absinthe.

Image Google.

Image Google.

A défaut de pouvoir "prendre une brosse" avec l'absinthe de Michel, vous pouvez profiter d'un séjour dans son Auberge Le Relais à Knowlton, au bord du lac Brome.

Artemisia absinthium québécoise

Publié dans Botanique