Jardin sauvage pour douce absinthe

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Pluie et à présent chaleur et soleil ont rendu le jardin luxuriant pour le plus grand plaisir des visiteurs et plus particulièrement des dégustateurs qui apprécient ce moment de calme à l'abri du fenouil et de la grande absinthe. L'un d'eux m'a dit :"On se croirait presque dans un coin du Jura". C'est peut-être un peu exagéré mais après la visite du musée, cette halte dans le jardin avec les arômes des plantes libérées par le soleil ajoutées à celle de l'absinthe peut donner l'illusion.

Jardin sauvage pour douce absinthe

Publié dans Vie du musée, Botanique