En terre russe

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Transsib 3- lundi 1er août- Début de soirée.

Entrée en Biélorussie.

La douane franchie sans encombre, nous voici en territoire russe, plus précisément en Biélorussie ou Bélarus. La Biélorussie est indépendante depuis la dissolution de l'URSS en 1991. Néanmoins, ses relations avec la Russie sont très étroites. Depuis juillet 2010, ces deux pays ont formé avec le Kazakhstan une union douanière supprimant ainsi les contrôles à leurs frontières communes. Effectivement, on ne sera pas controlés lors du passage en Russie.

Un premier arrêt à la ville frontière de Brest s'impose. En effet, l'écartement des voies est de 1435 mm. en Europe contre 1520 mm. dans toute l'ex-URSS. Le train doit donc changer tous ses bogies pour un écart de 8,5 cm. ! Un arrêt de deux heures va être nécessaire pour pouvoir continuer le voyage.

En terre russe

Nous ne pouvons pas descendre du train mais l'observation de la manœuvre est très intéressante. Le train est dirigé dans un immense hangar où les wagons vont être séparés les uns des autres puis levés par des treuils pour pouvoir retirer les bogies avant d'en mettre d'autres aux normes du pays.

Un bogie est un chariot situé sous le train, sur lequel sont fixés les essieux et donc les roues. Il est mobile par rapport au châssis des wagons ce qui permet au train de s'orienter convenablement dans les courbes

Aperçu du hangar et des treuils de levage. Ph. Delahaye.

Aperçu du hangar et des treuils de levage. Ph. Delahaye.

Chaque wagon sera soulevé par les treuils sous l'œil attentif de la Fée. Ph. Delahaye.

Chaque wagon sera soulevé par les treuils sous l'œil attentif de la Fée. Ph. Delahaye.

Wagon séparé soulevé par les treuils. Ph. Delahaye.

Wagon séparé soulevé par les treuils. Ph. Delahaye.

Wagon soulevé sans ses roues. Ph. Delahaye.

Wagon soulevé sans ses roues. Ph. Delahaye.

Mise en place des nouveaux bogies. Ph. Delahaye.

Mise en place des nouveaux bogies. Ph. Delahaye.

Le train repart dans la nuit. Nous ne verrons pas les forêts qui occupent un tiers du pays ni les terres marécageuses qui en occupent un autre tiers. Nous ne verrons pas plus les grands fleuves, les rivières et les 10 000 lacs. Ni la capitale Minsk où le train s'arrêtera 15 mn. à 4h du matin. 

Bonjour la Russie

Au petit jour nous sommes en Russie. Des forêts de bouleaux se succèdent. Et vers treize heures, c'est l'arrivée à Moscou.

Arrivée à la gare Belaruskaya à Moscou.
Arrivée à la gare Belaruskaya à Moscou.

Arrivée à la gare Belaruskaya à Moscou.

A suivre... Transsib 4-1. À la découverte de Moscou