L'emblématique Place Rouge

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Transsib 4-2. En venant de la Place du Manège, l'entrée sur la Place Rouge se fait par les Portes de la Résurrection qui nous ouvrent grand un espace fabuleux où des monuments aux styles différents se côtoient. L'emplacement de la place Rouge était auparavant occupé par les faubourgs de la forteresse du Kremlin. À la suite du grand incendie de 1493, les habitations ne seront pas reconstruites par décision du tsar Yvan III.

Cette vaste esplanade rectangulaire est bordée d'un côté par le Kremlin et le mausolée de Lénine avec, en face, le magasin Goum. À l'entrée, côté de la Place du Manège, se trouve le Musée d'histoire avec les Portes de la Résurrection. A sa gauche, la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan. A l'opposé, tout au bout de la place, se dresse la basilique de Basile-le-Bienheureux, vers la Moskova.

En entrant par les Portes de la Résurrection, le Kremlin est à droite ainsi que le mausolée de Lénine. Le magasin Goum est à gauche. En face, la basilique de Basile-le-Bienheureux. Ph. Delahaye.

En entrant par les Portes de la Résurrection, le Kremlin est à droite ainsi que le mausolée de Lénine. Le magasin Goum est à gauche. En face, la basilique de Basile-le-Bienheureux. Ph. Delahaye.

Vue depuis la basilique de Basile-le-Bienheureux. Le Goum est à droite. Au fond, les Portes de la Résurrection et le Musée Historique. Ph. Delahaye.

Vue depuis la basilique de Basile-le-Bienheureux. Le Goum est à droite. Au fond, les Portes de la Résurrection et le Musée Historique. Ph. Delahaye.

Les Portes de la Résurrection

Situées à côté du Musée historique, elles marquent l'entrée de la Place Rouge. Construites en 1534, elles furent détruites en 1931 sur ordre de Staline pour permettre aux chars de passer pour les parades militaires.

Les Portes de la Résurrection, côté extérieur à la Place. Ph. Delahaye.

Les Portes de la Résurrection, côté extérieur à la Place. Ph. Delahaye.

Les Portes de la Résurrection, côté Place Rouge. Ph. Delahaye.

Les Portes de la Résurrection, côté Place Rouge. Ph. Delahaye.

Le Musée historique d'État

Ce musée, le plus grand de toute la Russie, retrace l'histoire du pays avec une collection de plusieurs millions d'objets. Il a été inauguré, sous le nom de Musée historique impérial, par Alexandre III le jour de son couronnement en 1883.

Le Musée historique d'État. Ph. Delahaye.

Le Musée historique d'État. Ph. Delahaye.

Les peintures murales furent recouvertes de plâtre pendant la période soviétique. Le musée a été entièrement restauré entre 1986 et 1997 et a retrouvé son aspect initial.

Vue de l'intérieur du Musée historique.

Vue de l'intérieur du Musée historique.

La cathédrale Notre-Dame de Kazan

Située de l'autre côté du Musée historique, elle fut construite en 1630 par le premier des Romanov. Elle fut détruite sur ordre de Staline en 1936 pour le confort des chars. Elle fut reconstruite en 1993, sur son emplacement initial.

La cathédrale de Kazan entre le Musée historique et le Goum. Ph. Delahaye.
La cathédrale de Kazan entre le Musée historique et le Goum. Ph. Delahaye.
La cathédrale de Kazan entre le Musée historique et le Goum. Ph. Delahaye.

La cathédrale de Kazan entre le Musée historique et le Goum. Ph. Delahaye.

Aperçu de l'intérieur de la cathédrale de Kazan.

Aperçu de l'intérieur de la cathédrale de Kazan.

Le mausolée de Lénine

Adossé aux murailles du Kremlin, se trouve le mausolée de Lénine, premier dirigeant de l'Union Soviétique. Son corps embaumé selon une méthode tenue secrète est exposé au public depuis 1924, année de sa mort. Aujourd'hui, ce sont les touristes étrangers qui représentent l'essentiel des visiteurs.

Le mausolée de Lénine est en forme de pyramide à degrés. De l'autre côté du mur, le Kremlin avec le Sénat dont le toit est en forme de dôme. Ph. Delahaye.

Le mausolée de Lénine est en forme de pyramide à degrés. De l'autre côté du mur, le Kremlin avec le Sénat dont le toit est en forme de dôme. Ph. Delahaye.

La basilique de Basile-le-Bienheureux

Symbole de l'architecture traditionnelle russe, la cathédrale de l'Intercession-de-la-Vierge encore appelée cathédrale de Basile-le-Bienheureux, fut construite sur ordre d'Yvan IV dit Yvan le Terrible. Elle est composée de huit chapelles séparées dédiées aux saints des huit jours de la bataille de Kazan en 1552. Chaque chapelle se termine par un clocher à bulbe et entoure l'église centrale érigée en l'honneur de l'intercession de la Vierge. Une dixième chapelle a finalement été ajoutée pour abriter la tombe de Saint-Basile.

Aujourd'hui, l'église est un musée mais un office religieux y est célébré chaque année le 1er octobre en souvenir de la prise de Kazan par Yvan le Terrible. Elle fête cette année ses 455 ans.

Les moscovites appellent familièrement la basilique "les berlingots" !. Ph. Delahaye.
Les moscovites appellent familièrement la basilique "les berlingots" !. Ph. Delahaye.
Les moscovites appellent familièrement la basilique "les berlingots" !. Ph. Delahaye.

Les moscovites appellent familièrement la basilique "les berlingots" !. Ph. Delahaye.

Quelques vues de l'intérieur de la basilique. Ph. Delahaye.
Quelques vues de l'intérieur de la basilique. Ph. Delahaye.
Quelques vues de l'intérieur de la basilique. Ph. Delahaye.

Quelques vues de l'intérieur de la basilique. Ph. Delahaye.

Le Goum

Il s'agit d'un centre commercial comprenant 2,5 kilomètres de galeries marchandes sur plusieurs niveaux et plus de 200 boutiques dont un grand nombre appartiennent à des marques étrangères de luxe. Ouvert en 1893, le magasin sera nationalisé par les bolcheviks pour être transformé en bureaux. Il retrouvera sa fonction de magasin en 1953.

Le goum et le Musée historique à l'entrée de la place. Entre les deux la cathédrale de Kazan. Ph. Delahaye.

Le goum et le Musée historique à l'entrée de la place. Entre les deux la cathédrale de Kazan. Ph. Delahaye.

Le Goum et une de ses entrées principales. Ph. Delahaye.
Le Goum et une de ses entrées principales. Ph. Delahaye.

Le Goum et une de ses entrées principales. Ph. Delahaye.

Aperçu de l'intérieur du Goum avec sa verrière majestueuse. Ph. Delahaye.

Aperçu de l'intérieur du Goum avec sa verrière majestueuse. Ph. Delahaye.

Évidemment, j'ai farfouillé dans les rayons de liqueurs et ai trouvé trois marques d'absinthe, toutes d'origine tchèque. Pas la moindre Fée sur les rayons, malgré l'existence d'un distributeur à Moscou.

Les absinthes vendues au Goum. Ph. Delahaye.

Les absinthes vendues au Goum. Ph. Delahaye.

Au XIXe siècle, l'absinthe française était exportée en Russie puisque la publicité pour l'absinthe Premier Fils était mentionnée dans un journal russe de 1893. (publié dans Premier-Henry une dynastie de distillateurs romanais).

Collection Luauté.
Collection Luauté.

Collection Luauté.

À suivre...Transsib 4-3. La Fée présente à Moscou