La Brasserie Julien

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Avant de faire découvrir à Bryce, comme il le souhaite, des endroits récents où l'absinthe est remise au goût du jour, je tiens à lui montrer une dernière brasserie au décor extraordinaire  Art Nouveau.

La Brasserie Julien est un très ancien café puisque dans les années 1830, un peintre en réaction contre l'académisme, Alexandre-Gabriel Decamps, y défendait ses idées. Autour de lui, on trouve des artistes de l'école de Barbizon qui annoncent l'impressionnisme tels que Paul Huet ou Théodore Rousseau. Leur ami Alexandre Dumas y est également souvent présent. Dans les années 1857, le café devient l'un des premiers cafés-concerts du quartier, lançant même la mode.

Le nouveau propriétaire, Edouard Fournier, décide en 1901 de construire un nouveau bâtiment. Ce sera un "Bouillon" c'est-à-dire un restaurant où l'on peut déguster un bouillon de viande et de légumes pour un prix modique. Fournier demande aux jeunes artistes de l'Art Nouveau d'en assurer la décoration. L'établissement va se parer de fleurs, de paons et de nymphes.  

Aperçu général de la salle de la Brasserie Julien, 16 rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris. Métro Strasbourg Saint-Denis ou Bonne Nouvelle ou Château d'eau. Ph. Delahaye.
Aperçu général de la salle de la Brasserie Julien, 16 rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris. Métro Strasbourg Saint-Denis ou Bonne Nouvelle ou Château d'eau. Ph. Delahaye.

Aperçu général de la salle de la Brasserie Julien, 16 rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris. Métro Strasbourg Saint-Denis ou Bonne Nouvelle ou Château d'eau. Ph. Delahaye.

En entrant, on ne remarque pas le magnifique bar d'époque car le regard est tout de suite happé par la somptuosité de la salle.  Moulures, miroirs, faïences au sol et sur les murs et surtout ses trois verrières nous laissent d’emblée bouche bée

Le magnifique bar que l'on ne verra qu'en repartant. Ph. Delahaye.

Le magnifique bar que l'on ne verra qu'en repartant. Ph. Delahaye.

Entre les miroirs, quatre nymphes rappellent le cycle des saisons. C'est le maître-verrier Louis Trézel qui est l'auteur de ces grandes décorations en pâte de verre. Ce sont : à gauche en entrant, le printemps tenant une branche de cerisier dont la floraison annonce le renouveau ; puis l'été qui a piqué dans ses cheveux des coquelicots rouges ; à droite l'automne et ses chrysanthèmes ; enfin l'hiver et ses délicates roses de Noël.

Le printemps. Ph. Delahaye.

Le printemps. Ph. Delahaye.

L'été. À remarquer les incrustations en pâte de verre. Ph. Delahaye.
L'été. À remarquer les incrustations en pâte de verre. Ph. Delahaye.

L'été. À remarquer les incrustations en pâte de verre. Ph. Delahaye.

L'automne. Ph. Delahaye.
L'automne. Ph. Delahaye.

L'automne. Ph. Delahaye.

L'hiver. Ph. Delahaye.

L'hiver. Ph. Delahaye.

Le neveu de Fournier, Julien Barbarin hérite de l'établissement dans les années 1920. Il veut faire entrer la lumière zénithale afin d'éclairer délicatement les fleurs et les nymphes. Pour cela, il va commander trois grandes verrières aux motifs floraux. Elles seront dessinées par Charles Buffet, le père du peintre Bernard Buffet.

Les verrières. Ph. Delahaye.
Les verrières. Ph. Delahaye.

Les verrières. Ph. Delahaye.

Là encore, on ne sait où poser le regard. Il va des fleurs aux paons présents dans la décoration des murs où servant de porte lumières.

Paon en pâte de verre avec les ocelles des plumes en relief. Ph. Delahaye.
Paon en pâte de verre avec les ocelles des plumes en relief. Ph. Delahaye.

Paon en pâte de verre avec les ocelles des plumes en relief. Ph. Delahaye.

Paon porte lumières. Ph. Delahaye.

Paon porte lumières. Ph. Delahaye.

En 1938, Julien Barbarin lègue son prénom à l'établissement fréquenté par Édith Piaf et ses amis car proche de la salle d'entraînement de Marcel Cerdan.

La Brasserie Julien a été classée au patrimoine des Monuments historiques en 1997.

À  suivre... Cafés à absinthe d'aujourd'hui

Pour reprendre l'histoire à son début et découvrir qui est Bryce : http://absinthemuseum.auvers.over-blog.com...de-voleurs.html