La Distillerie Repaire de Voleurs

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Bryce Young est l'initiateur de cette petite distillerie artisanale. Basée à Missoula dans le Montana, la Thieves Den Distillery, en français la Distillerie Repaire de Voleurs n’est pas comme les autres. Originellement dénommée Atlas distillery, le nom a dû être changé suite au procès intenté par la compagnie Atlas Brew Works à Washington DC, fabricant de bières. D’où le nouveau nom humoristique Distillerie Repaire de voleurs ! Le ton est donné pour une distillerie basée sur un homme hors du commun qui a pour base de travail et de vie les principes de la communauté, de l’environnement durable et de l’humour.

La distillerie des voleurs est la seule distillerie au monde qui fabrique ses spiritueux à haute teneur d’alcool en utilisant uniquement des pommes cultivées dans le nord-ouest des Etats-Unis de façon biologique. "Ces pommes fournissent l’alcool de base de notre cidre fort (Applejack) et de toutes nos recettes de spiritueux dont l'absinthe".

Les pommes biologiques du Montana récoltées par Bryce. Ph. Young.

Les pommes biologiques du Montana récoltées par Bryce. Ph. Young.

Les débuts ont été plutôt épiques avec une distillation clandestine dans la salle-de-bains. Alors que la législation américaine n’a pas changé depuis la prohibition, les choses évoluent doucement vers la légalité grâce à l’intérêt nouveau pour les microdistilleries et les produits artisanaux.

La législation américaine est très particulière en matière d'alcool. Avant de pouvoir prétendre à l'autorisation de distiller, il faut d'abord construire des locaux adéquats avec toutes les contraintes sanitaires exigées et enfin envoyer un échantillon du produit distillé aux autorités compétentes. Ce qui sous-entend que les débuts se font obligatoirement dans l'illégalité !

À la recherche de la Fée verte

Pour Bryce qui a construit lui-même son alambic, aller aux sources de l’absinthe était essentiel. Il a rencontré les distillateurs du Val-de-Travers et de Pontarlier pour bénéficier de leur expérience et découvrir quelques secrets de fabrication ponctués d’un peu d’histoire et de bon nombre de dégustations.

Entre temps Bryce m’avait contactée pour que je lui serve de guide pour découvrir les cafés historiques de la Belle Époque ainsi que certains cafés plus récents qui remettent la Fée verte au goût du jour. Pendant deux jours, nous avons donc sillonné Paris.

Bryce Young. Ph. Delahaye.

Bryce Young. Ph. Delahaye.

Durant ce petit périple parisien, j’ai appris à mieux connaître Bryce et sa philosophie. Sans-abri pendant deux ans, il a été agressé dans son sommeil par un vagabond et s’est retrouvé couché dans la boue, accroché à son sac à dos et sa guitare cassée. C’était il y a six ans. Sans famille ni amis, sans argent il a ressenti le besoin de faire partie d’une communauté. Il a commencé par travailler dans des petites fermes biologiques en échange du gîte et du couvert. À force de volonté, il a finalement obtenu un diplôme en alimentation et agriculture durables. Thieves Den Distillery est selon ses propres termes "le produit du risque, des voyages, de l'innovation et du sens de l'humour". Par son travail, Bryce veut redonner à la communauté au sens large, ce qu'il a reçu des autres.

Aujourd'hui, Bryce est retourné chez lui dans le Montana ravi du tour que je lui avais organisé. Je vous propose que nous le refassions ensemble et vous invite donc à suivre une petite série à la découverte des plus beaux cafés parisiens qui ont vu riches bourgeois et artistes déguster l'absinthe à l'Heure verte.

À suivre... Le Train Bleu