En remontant la Route du Pacifique

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Dimanche 5 et lundi 6 février 2017 - Le départ en voiture de Sydney pour la Route du Pacifique ( Pacific High Way) est fantastique car nous roulons sur Harbour Bridge, le fameux pont qui fait face à l'Opéra.

En approche de Harbour bridge. Ph. Delahaye.
En approche de Harbour bridge. Ph. Delahaye.

En approche de Harbour bridge. Ph. Delahaye.

Sous l'arche du pont. Ph. Delahaye.
Sous l'arche du pont. Ph. Delahaye.

Sous l'arche du pont. Ph. Delahaye.

Passé le pont, direction la Highway Pacific coast.

Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

Ça y est, on est sur cette fameuse route du Pacifique ! Ph. Delahaye.

Ça y est, on est sur cette fameuse route du Pacifique ! Ph. Delahaye.

La Highway Pacific relie Sydney à Brisbane sur près de 900 km. Alors qu'une voie continentale reliait ces deux villes depuis 1840, le mode principal de transport au niveau des zones côtières était le bateau. À partir de là, des routes rayonnaient des villes portuaires vers l'intérieur. Il faut attendre la première décennie du XXe siècle pour que les collines intermédiaires soient finalement traversées par la création d'une route continue le long de la côte. Le premier tronçon de la route côtière directe entre Sydney et Newcastle n'a été achevée qu'en 1930. Le reste s'est fait petit à petit sur plusieurs décennies.

La côte pacifique de Sydney à Brisbane.

La côte pacifique de Sydney à Brisbane.

L'autoroute du Pacifique est l'une des routes les plus dangereuses et mortelles de toute l'Australie. Cela réside dans le fait qu'elle présente de grandes longueurs où tous les types de véhicules, y compris les camions, se déplacent à une vitesse de 100 km/heure, qui est celle autorisée pour tous.

Petit arrêt plage avant Newcasttle. Ph. Delahaye.

Petit arrêt plage avant Newcasttle. Ph. Delahaye.

Puis on reprend la route en direction de Port Stephens, situé à 160 km au nord de Sydney. La baie doit son nom au capitaine James Cook qui l'a baptisée en 1770 du nom du Ministre de la marine, Sir Philips Stephens, qui était son ami personnel et qui l'avait recommandé pour diriger l'expédition.

L'entrée de cette grande baie de 104 km2 est marquée de part et d'autre par deux collines volcaniques. Autour de la baie, se trouvent un certain nombre de villages qui sont des ports de pêche ou des lieux de vacances comme Hawks Nest et Tea Gardens situés de part et d'autre de la rivière Myall qui se jette dans la baie de Port Stephen.

En remontant la Route du Pacifique
Vue sur la baie de Port Stephen. Ph. Delahaye.

Vue sur la baie de Port Stephen. Ph. Delahaye.

Hawks Nest est une petite ville située sur le côté est de la Myall River Elle jouit d'une très belle plage, la Bennetts Beach connue pour son surf.

La plage de Bennetts. Ph. Delahaye.
La plage de Bennetts. Ph. Delahaye.
La plage de Bennetts. Ph. Delahaye.
La plage de Bennetts. Ph. Delahaye.

La plage de Bennetts. Ph. Delahaye.

Un pont relie cette petite ville à Tea Gardens qui s'étend le long de la rive ouest de la rivière Myall. La rivière relie les lacs Myall à la baie de Port Stephens formant ainsi une voie navigable continue.

Les lacs Myall.

Les lacs Myall.

Les lacs Myall sont une succession de quatre lacs d'eau douce interconnectés par la rivière Myall et qui renferment un grand nombre d'îles. Ils font partie du Myall Lakes National Park qui se trouve à environ 250 kilomètres au nord de Sydney. La région située entre les lacs et l'océan est inhabitée. C'est une zone de bois et de plages de sable.

Comme beaucoup de terres australiennes la région de Myall Lakes abritait deux tribus aborigènes, les Worimi et les Birpai qui vivaient de pêche et de chasse. Ils ont été expulsés de leurs terres lors de la colonisation au milieu du XIXe siècle, à l’arrivée des entreprises de bois et de construction navale.

Les lacs Myall. Ph. Delahaye.
Les lacs Myall. Ph. Delahaye.
Les lacs Myall. Ph. Delahaye.

Les lacs Myall. Ph. Delahaye.

Tous les ferry qui permettaient de traverser les lacs ont été supprimés les uns après les autres et remplacés par des ponts excepté à Bombah Point.

Situé au centre du Parc national de Myall Lakes, Bombah Point fait partie de la route panoramique Hawks Nest/Tea Gardens et est le point de passage le plus étroit entre les lacs. Il s'agit d'un ferry tiré par câbles étant donné le peu de largeur du lac à traverser à cet endroit.

Le ferry de Bombah Point. Ph. Delahaye.
Le ferry de Bombah Point. Ph. Delahaye.

Le ferry de Bombah Point. Ph. Delahaye.

De l'autre côté, c'est le bush avec des eucalyptus et des panneaux de mise en garde pour ne pas blesser les koalas qui se déplacent de nuit.

Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

Et nous revoilà sur l'autoroute. À chaque carrefour, des panneaux rappellent judicieusement aux touristes non britanniques que l'on conduit à gauche.

Fausse route. Faites demi-tour ! Ph. Delahaye.

Fausse route. Faites demi-tour ! Ph. Delahaye.

Un peu plus au nord de Bombah Point, le petit village pittoresque de pêcheurs de Seal Rocks célèbre pour ses nombreuses plages de surf et son phare.

Seal Rocks. Ph. Delahaye.
Seal Rocks. Ph. Delahaye.

Seal Rocks. Ph. Delahaye.

Le phare de Surgaloaf a été construit en 1865 pour éclairer les rochers sur lesquels vivaient des phoques, d'où le nom dérivé de Seal Rocks. En briques peintes en blanc, sa lumière a été améliorée en 1923 grâce au gaz acétylène. Il a été électrifié en 1966 et a été automatisé en 1987.

Le phare de Seal Rocks. Ph. Delahaye.

Le phare de Seal Rocks. Ph. Delahaye.

Le phare n'a pas empêché l'une des plus importantes catastrophes maritimes australiennes. Construit en Angleterre, le navire de fret et de passagers Catterthun était arrivé en Australie en 1881. Pendant plusieurs années, il va faire le trajet entre l'Australie et la Chine, emportant des cargaisons d'or en Chine et rapportant du thé.

Ayant quitté Sydney le 7 août 1895 à destination de Hong Kong, avec des passagers européens et un équipage chinois, le navire passa Port Stephens peu après minuit puis arriva quelques heures plus tard sur Seal Rocks où il toucha un récif.

Le capitaine ordonna la préparation des embarcations de sauvetage mais la forte mer le balaya du pont avec ses deux équipiers. Le navire coula vingt minutes plus tard faisant 55 morts. Malgré le mauvais temps, une embarcation de sauvetage avec 26 survivants réussit à gagner la terre ferme avec l'aide d'un voilier local.

Les plans pour le sauvetage de la cargaison d'or commencèrent presque aussitôt. Le nombre de souverains d'or à bord a été diversement déclaré. On a parlé de 8 000, 9 000, et jusqu'à 11 000 pièces. L'opération de récupération a commencé à la mi-août 1895. Seules 7000 pièces d'or ont été retrouvées. Dans les années 1960 et 70, d'autres tentatives ont été faites pour retrouver l'or manquant, mais ces opérations ont été infructueuses, du moins officiellement. L'épave se trouve aujourd'hui à 60 mètres de fond et est devenue un site de plongée populaire. Chacun espère peut-être trouver quelques pièces d'or !

Ph. Delahaye.
Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

Deuxième nuit d'étape: South West Rocks

Dès le parking, les choses sont claires. Accrochées sur les arbres, les interdictions de consommer de l'alcool et même d'en posséder entre 7h de l'après-midi et 11 h du matin sont dissuasives. Du moins pour moi. Ma bouteille d'absinthe restera une fois de plus au fond de la valise.

Comme dans toute l'Australie, on ne trouve pas d'alcool, ni vin ni bière, dans les supermarchés. Il est exclusivement vendu dans des magasins spécialisés.

Ph. Delahaye.
Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

South West Rocks est une petite ville balnéaire installée en 1866 dans la baie de Trial à l'embouchure de la Macleay River. Avec ses beaux paysages et ses nombreuses plages, elle devient dès 1889, une station balnéaire. Elle est aujourd'hui fréquentée par de nombreux estivants et retraités.

Quelques baigneurs courageux dans cette mer houleuse. Ph. Delahaye.
Quelques baigneurs courageux dans cette mer houleuse. Ph. Delahaye.

Quelques baigneurs courageux dans cette mer houleuse. Ph. Delahaye.

Plus haut sur la route à Coffs Harbour :  la Big Banana.

Nous sommes déjà à 540 kilomètres de Sydney, dans une région où la principale activité est la culture de la banane. L'entrée de la ville affiche d'ailleurs la couleur avec un parc d'attraction centré autour de la banane. Construite en 1964, la Grosse Banane est la première des Big Things, (grosses choses) qui vont s'échelonner à partir de là sur toute la côte. (Pour les voir toutes, taper big things sur google).

La Grosse Banane et son fétiche Max avec la petite Fée sur les genoux.
La Grosse Banane et son fétiche Max avec la petite Fée sur les genoux.

La Grosse Banane et son fétiche Max avec la petite Fée sur les genoux.

Impossible de ne pas vous faire profiter des fleurs du jardin de la Big Banane. Rappelez-vous, vous étiez au mois de février et il ne faisait pas chaud ! 

Quelques-unes des nombreuses variétés inconnues de nos régions. Ph. Delahaye.
Quelques-unes des nombreuses variétés inconnues de nos régions. Ph. Delahaye.
Quelques-unes des nombreuses variétés inconnues de nos régions. Ph. Delahaye.
Quelques-unes des nombreuses variétés inconnues de nos régions. Ph. Delahaye.

Quelques-unes des nombreuses variétés inconnues de nos régions. Ph. Delahaye.

On reprend la route avec un arrêt rapide mais obligatoire pour photographier un magnifique arbre en fleurs.

La route passe devant Big Banana. Ph. Delahaye.

La route passe devant Big Banana. Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.
Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

Un peu plus haut à Ballina, deuxième grosse chose : la Grosse crevette.

Le pont Ballina. Ph. Delahaye.

Le pont Ballina. Ph. Delahaye.

La Grosse Crevette. Ph. Delahaye.

La Grosse Crevette. Ph. Delahaye.

Prochaine étape : Byron bay

En remontant la Route du Pacifique

Byron Bay est la ville la plus à l'est de l'Australie. Nous sommes à présent à environ 700 km au nord de Sydney et 215 km au sud de Brisbane. Le Cap Byron, situé juste à côté possède depuis 1901 le phare le plus puissant d'Australie.

L'arrivée sur Byron Bay, petite ville très touristique. Ph. Delahaye.

L'arrivée sur Byron Bay, petite ville très touristique. Ph. Delahaye.

La baie de Byron. Vue sur le Cap Byron et le phare. Ph. Delahaye.

La baie de Byron. Vue sur le Cap Byron et le phare. Ph. Delahaye.

Les longues plages sont fréquentées par de nombreux baigneurs et surfers. Ph. Delahaye.
Les longues plages sont fréquentées par de nombreux baigneurs et surfers. Ph. Delahaye.

Les longues plages sont fréquentées par de nombreux baigneurs et surfers. Ph. Delahaye.

Près de Byron Bay, la tribu aborigène des Arakwal, propriétaires ancestraux des lieux, a obtenu du gouvernement un accord territorial en 2001 pour créer un parc national assurant la conservation de la biodiversité et la protection d'espèces végétales et animales menacées. Ils ont été primés en 2003 pour leur action.

En remontant la Route du Pacifique

Mais le soleil commence à décliner et il faut avancer car l'étape du soir est Surfers Paradise, le Paradis des surfers.

À suivre ...Gold Coast et Surfers Paradise