Fontaine Freddo

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Belle et intéressante fontaine trouvée par notre ami Patrick Roussel. Si elle reprend le concept esthétique des fontaines classiques, elle présente néanmoins un design rajeuni. Le très beau bocal à la géométrie parfaite repose sur un pied qui évoque les formes épurées de l'Art déco. De même, le couvercle bombé présente en son sommet un gland qui n'est plus ici figuratif mais suggéré.

La fontaine est en métal nickelé. Sa hauteur est de 45 cm. et son poids de 3,3 kg. Le diamètre du bocal est de 19, 5 cm. comme celui du pied. Coll. et Ph. Roussel.

La fontaine est en métal nickelé. Sa hauteur est de 45 cm. et son poids de 3,3 kg. Le diamètre du bocal est de 19, 5 cm. comme celui du pied. Coll. et Ph. Roussel.

Cette fontaine est élaborée à plus d'un titre. Ce qui frappe en premier lieu, c'est la tubulure circulaire externe sur laquelle sont branchés 6 robinets.

Vue du tube circulaire. Ph. Roussel.

Vue du tube circulaire. Ph. Roussel.

Un seul trou alimente cette tubulure circulaire qui va dispenser l'eau à tous les robinets.

Vue de l'orifice par lequel l'eau du bocal va aller dans la tubulure. Ph. Roussel.

Vue de l'orifice par lequel l'eau du bocal va aller dans la tubulure. Ph. Roussel.

Les robinets se manipulent grâce à une ailette simple mais efficace. C'est du costaud ! À la différence des ailettes des fontaines classiques souvent cassées pour peu que l'on ait forcé alors que les robinets sont entartrés.

Le robinet, permet de faire le goutte à goutte.

Remarquez la goutte ! Ph. Roussel.

Remarquez la goutte ! Ph. Roussel.

Deuxième particularité : présence d'un petit pot qui se fixe à l'embouchure de la fontaine. Il se pose sur le bocal en verre grâce à une cannelure.

Petit pot à glaçons avec son couvercle qui est en fait celui de la fontaine. Ph. Roussel.

Petit pot à glaçons avec son couvercle qui est en fait celui de la fontaine. Ph. Roussel.

Percé de 7 trous, il laisse s'échapper, lentement dans le bocal, l'eau froide issue de la fonte des glaçons qu'il contient. L'avantage de ce pot est que la fonte des glaçons serrés les uns contre les autres se fait beaucoup plus lentement que le mélange  eau et glaçons directement dans le bocal. L'eau du bocal reste donc fraîche plus longtemps.

Ph. Roussel.

Ph. Roussel.

Le couvercle de la fontaine s'adapte parfaitement sur ce petit pot à glaçons. Sans lui, il ne s'ajuste pas sur le bocal.

Ph. Roussel.

Ph. Roussel.

Mais revenons au bocal. Il présente une gravure à l'acide, sablée, ultra lisse au toucher, ce qui évoque le style de gravure de la fin du XIXe siècle, début XXe.

Par ailleurs il nous donne beaucoup d'informations. En particulier, le fabricant personnalise sa fontaine en l'appelant FREDDO. (Ce qui veut dire "froid" en italien). Il ajoute "Appareil pour boisson froide". Voilà qui est clair mais jette cependant un petit trouble. Cela pourrait-il vouloir dire que cette fontaine n'est pas réservée à la seule absinthe mais peut dispenser de l'eau froide pour allonger toute boisson comme des sirops par exemple ? Pourquoi pas, l'un n'empêchant pas l'autre.

On se situe vraisemblablement, vu l'ensemble des éléments, à la période charnière non loin de l'interdiction de l'absinthe voire même un peu au-delà.

La fontaine Freddo avec à son pied, le petit pot à glaçons et le couvercle. Ph. Roussel.

La fontaine Freddo avec à son pied, le petit pot à glaçons et le couvercle. Ph. Roussel.

Le nom du fabricant FERRAROTTI et son adresse au 13 rue Francis de Pressensé à Lyon-Villeurbanne devraient permettre de faire des recherches pour en savoir plus sur le fabricant lui-même et sur sa fontaine dont il a déposé le modèle.

J'espère pouvoir donner un jour une suite à cet article.

Publié dans Collection