Tauck 2017

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

C'est toujours avec le même plaisir renouvelé, que je reçois cette année encore les clients du voyagiste américain Tauck basé dans le Connecticut.

Bateau de croisière. Photo Tauck.

Bateau de croisière. Photo Tauck.

Cette année, les remontées de la Seine se font par un temps radieux et les voyageurs arrivent au musée en tenue décontractée, ravis de pouvoir profiter du jardin pour un moment.

Les dégustations se font toujours dans la bonne humeur.  Les gens s'amusent beaucoup de voir les gouttes d'eau tomber sur le sucre. On trempe ses lèvres avec prudence pour commencer... Certains aiment, d'autres moins ! C'est normal. Par contre, les explications intéressent tout le monde. Beaucoup de questions me sont posées.

Le moment fatidique de la dégustation ! Ph. Delahaye.

Le moment fatidique de la dégustation ! Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

Lors de la visite du 25 juin, j'ai eu la bonne surprise de voir Michelle en voyage d'agrément avec son mari. Michelle fait partie du staff Tauck et était venue me voir il y a 5 ans au moment de la sélection. C'est une personne très chaleureuse qui spontanément m'a serrée dans ses bras pour une longue accolade à l'américaine.

Michelle et son mari. Ph. Delahaye.

Michelle et son mari. Ph. Delahaye.

Michelle et son franc sourire. Ph. Molnar.

Michelle et son franc sourire. Ph. Molnar.

Tauck ne fait pas que des croisières mais organise aussi des voyages dans le monde entier. C'est pourquoi j'ai eu la bonne surprise lors de mon voyage en Nouvelle-Zélande cet hiver de croiser un de leurs autocars sur la mythique Milford road.

Le bus Tauck en Nouvelle-Zélande. Ph. Delahaye.

Le bus Tauck en Nouvelle-Zélande. Ph. Delahaye.

Et comme je l'ai déjà écrit : le monde est vaste mais on se retrouve toujours.

Publié dans Vie du musée