Ted et Cary, deux passionnés Outre-Atlantique

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

C'est avec un très grand plaisir que j'ai revu lors de ces dernières Absinthiades, Ted Breaux et Cary Bonnecaze, tous deux originaires de la Nouvelle-Orléans.

Ted est collectionneur mais aussi surtout distillateur. Il vient régulièrement en France pour élaborer son absinthe à la distillerie Combier à Saumur. On le retrouve suivant les années soit à Boveresse à la fête de l'absinthe soit à Pontarlier à l'occasion des Absinthiades.

Quant à Cary, collectionneur, il avait ouvert en 1998 à la Nouvelle-Orléans une boutique appelée Vive La France dans laquelle il vendait différents produits français. Peu à peu, la passion de l'absinthe prenant le dessus, il a fini par vendre des objets de collection puis la demande s'intensifiant, des reproductions de cuillères, verres et fontaines à des fins décoratives mais permettant aussi aux curieux de déguster l'absinthe selon le rituel consacré.

Cary et Ted, lors de leur passage éclair aux Absinthiades le dimanche matin.

Cary et Ted, lors de leur passage éclair aux Absinthiades le dimanche matin.

En juillet 2008, Cary m'avait fait inviter par l'organisation Tales of the Cocktail qui organise un séminaire chaque année à La Nouvelle-Orléans. C'est ainsi que j'ai fait sa connaissance et ai pu assister à l'inauguration de son petit Musée de l'Absinthe installé dans le prolongement de sa boutique.

Leur venue à Pontarlier ensemble m'a fait revivre ces quelques jours passés à la Nouvelle-Orléans et qui me laissent un souvenir impérissable. Notamment cette soirée chez les frères Bordelon.

Ayant pris le tram avec Ted qui apportait de l'alligator pour satisfaire ma curiosité, nous sommes arrivés dans une maison au bardage classique avec un petit jardin où se côtoient de multiples végétaux. L'absinthe nous attendait.

L'heure verte chez les frères Bordelon. Ph. Delahaye.
L'heure verte chez les frères Bordelon. Ph. Delahaye.

L'heure verte chez les frères Bordelon. Ph. Delahaye.

J'avais fait la connaissance des frères Bordelon à Auvers-sur-Oise où ils étaient venus quelques années auparavant. Collectionneurs, ils n'avaient pas hésité à faire le voyage jusqu'à Auvers. J'ai été ravie de les revoir et eux  de me montrer leur collection.

Chez les frères Bordelon à la Nouvelle-Orléans.

Chez les frères Bordelon à la Nouvelle-Orléans.

Le buffet organisé dans leur jardin a été un moment très sympathique et tout le monde a été vivement intéressé par la dégustation d'absinthe. En 2008, c'était encore le début.

Cary apporte quelques provisions. Ph. Delahaye.

Cary apporte quelques provisions. Ph. Delahaye.

Autour de l'absinthe ! Ph. Delahaye.

Autour de l'absinthe ! Ph. Delahaye.

La nuit est tombée mais l'absinthe est toujours là ! Avec Cary et Raymond Bordelon.

La nuit est tombée mais l'absinthe est toujours là ! Avec Cary et Raymond Bordelon.

Le lendemain, ils m'ont fait la gentillesse de m'inviter dans un très bon restaurant de la Nouvelle-Orléans. Suivi d'un récital de jazz en plein air.

Au restaurant.

Au restaurant.

Jazz en plein air.

Jazz en plein air.

Ted a quitté la Nouvelle-Orléans après l'ouragan Katerina pour s'installer dans un endroit plus sûr. Son absinthe est appréciée des connaisseurs. Quant à Cary, il est à présent à Bâton-Rouge où il a ouvert une nouvelle boutique qu'il appelle cette fois: Maison Absinthe.

Vous comprenez pourquoi les revoir tous les deux aux Absinthiades, m'a mise en joie car faisant remonter tous ces souvenirs.

Avec Cary et Ted aux dernières Absinthiades.

Avec Cary et Ted aux dernières Absinthiades.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :