Van Gogh, 130 ans plus tard

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Le 27 juillet 1890, Vincent s’éteignait dans la petite chambre de l’Auberge Ravoux, après avoir commis un geste fatal deux jours auparavant. De ses derniers jours de sa vie, reste un tableau inachevé intitulé « Racines ».

Le 28 juillet 2020 a eu lieu à Auvers-sur-Oise la commémoration des 130 ans de la mort de Vincent van Gogh. Cette date anniversaire a été l’occasion de dévoiler l’endroit exact de son dernier tableau et par déduction de savoir où il a passé ses dernières journées.

 

C’est le chercheur et auteur de plusieurs livres sur le peintre, Wouter van der Veen, qui a profité du confinement pour classer des cartes postales d’Auvers datant de 1910, qu’il avait auparavant numérisées. Soudain, l’une d’elle a retenu son attention. Une vue de la rue Daubigny montrait de vieux arbres avec leurs racines mises à nu par l’érosion du taillis.

carte postale. Rue Daubigny, 1910. Collection Janine Demuriez.

carte postale. Rue Daubigny, 1910. Collection Janine Demuriez.

Wouter pensa alors au dernier tableau de Van Gogh, une œuvre inachevée dont des recherches récentes ont établi que c’était bien le dernier, celui sur lequel il travaillait juste avant sa mort. Il compara les deux documents : mêmes coudes des racines, mêmes tiges, mêmes boursouflures.

« Racines », Le dernier tableau de Van Gogh à Auvers-sur-Oise. Musée Van Gogh, Amsterdam (Fondation Vincent van Gogh)

« Racines », Le dernier tableau de Van Gogh à Auvers-sur-Oise. Musée Van Gogh, Amsterdam (Fondation Vincent van Gogh)

Les éminences du Musée Van Gogh à Amsterdam calculent alors les angles et les proportions. Ils consultent un spécialiste des arbres qui estime l’évolution possible des bois qui s’entrelacent sur la carte postale.

La photo de l’endroit aujourd’hui a confirmé l’hypothèse. Tout est encore là : la racine horizontale et l’arbre devant.

Montage réalisé avec la carte postale "rue Daubigny, Auvers-sur-Oise" dans laquelle le tableau "Racines" (1890) de Van Gogh a été reconnu, 1900-1910. (Arthénon / Laurent Bourcellier).

Montage réalisé avec la carte postale "rue Daubigny, Auvers-sur-Oise" dans laquelle le tableau "Racines" (1890) de Van Gogh a été reconnu, 1900-1910. (Arthénon / Laurent Bourcellier).

Mardi 28 juillet dernier, la presse, locale et mondiale, était invitée à partager cette découverte en présence de Vincent Willem van Gogh, l’arrière-petit-neveu de Vincent. À l’issue de la conférence de presse, tous se sont retrouvés rue Daubigny pour inaugurer le lieu du tableau Racines.

Vincent Willem van Gogh, l’arrière-petit-neveu de Vincent, et Marie-Christine Cavecchi, la présidente du Conseil départemental du Val-d’Oise, ont inauguré le lieu où Vincent van Gogh a réalisé son dernier tableau. Ph. La Gazette du Val d'Oise.

Vincent Willem van Gogh, l’arrière-petit-neveu de Vincent, et Marie-Christine Cavecchi, la présidente du Conseil départemental du Val-d’Oise, ont inauguré le lieu où Vincent van Gogh a réalisé son dernier tableau. Ph. La Gazette du Val d'Oise.

L’état du côteau à Auvers-sur-Oise en mai 2020.  (Arthénon / Laurent Bourcellier).

L’état du côteau à Auvers-sur-Oise en mai 2020. (Arthénon / Laurent Bourcellier).

Dominique-Charles Janssens, propriétaire de l’Auberge Ravoux, dite Maison de Van Gogh a justement déclaré à l’issue de la cérémonie : « Jusqu’alors, les gens venaient visiter l’église d’Auvers, la chambre et la tombe de Van Gogh. Maintenant, ils viendront voir aussi l’endroit où il a peint son dernier tableau ».

Actuellement, le site est protégé et les racines invisibles. Un aménagement est prévu. Ph. Delahaye.

Actuellement, le site est protégé et les racines invisibles. Un aménagement est prévu. Ph. Delahaye.

Publié dans Actualités, Manifestations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :