1883 : le Robinet Delmas

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Cette invention dénommée Robinet affecté spécialement à la confection de l'absinthe a été déposée le 5 juillet 1883 par Auguste Désiré Delmas, négociant en vins, 204 rue Saint-Denis à Paris.

Dépôt du brevet, le 5 juillet 1883. page 1. Archive INPI.

Dépôt du brevet, le 5 juillet 1883. page 1. Archive INPI.

Descriptif de l'invention "Robinet affecté spécialement à la confection de l'absinthe", pages 2 et 3. Archive INPI.
Descriptif de l'invention "Robinet affecté spécialement à la confection de l'absinthe", pages 2 et 3. Archive INPI.

Descriptif de l'invention "Robinet affecté spécialement à la confection de l'absinthe", pages 2 et 3. Archive INPI.

Mon invention réside en une disposition spéciale sur le comptoir permettant au consommateur de faire usage de l'eau soit courante soit glacée, pour la confection de l'absinthe sans recourir aux carafes actuellement en usage.
Ce but est obtenu par une colonette soit en métal soit en toute autre matière, que le goût ou la décoration de l'établissement déterminera mais que l'on peut multiplier en nombre selon les exigences du service ou l'importance et la disposition de la maison ou même dans quelque endroit que ce soit.
Cette colonette porte un robinet soit à rodage soit à vis d'une forme quelconque mais laissant s'écouler l'eau en pression et en mince filet de façon à venir frapper le liquide du verre et le remplir très rapidement en obtenant un mélange complet.
L'avantage immédiat qui en résulte est une promptitude exceptionnelle dans le service et la suppression des carafes sur le comptoir.

Texte descriptif. Archives INPI.

Dessin soumis par M. Delmas pour l'obtention du brevet. Archives INPI.

Dessin soumis par M. Delmas pour l'obtention du brevet. Archives INPI.

On remarquera les phrases : "sans  recourir aux carafes actuellement en usage" et "la suppression des carafes sur le comptoir". Il n'est pas question des fontaines qui, malgré le dépôt  du brevet d'invention de 1878 n'est pas encore, cinq ans après, un objet d'utilisation courante.

Ces archives appartiennent à l'INPI que je remercie et ne peuvent être reprises sans leur autorisation.

Publié dans Collection