1878 : La Carafe-Fontaine pour l'Absinthe

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Grâce aux Brevets d'Invention que l'INPI a gracieusement mis à ma disposition, on peut comprendre à présent le cheminement du rituel de l'absinthe qui va aller en s'affinant au cours des années. Il y a tout d'abord le  Verse-eau de Dehouve & Warrant en 1846, première invention qui permet de blanchir l'absinthe (selon le terme de l'époque). En 1875,  Georges Pommier a l'idée de présenter sur un pied, 1, 2 ou 3 récipients qu'il appelle cuvettes, d'après le terme du dépôt. C'est l'Absinthier. M. Pommier précise que la contenance des récipients peut être augmentée pour servir plusieurs consommateurs.

En 1878, le pas est franchi. Pourquoi s'encombrer avec trois récipients alors qu'un seul, plus important, pourrait suffire ? Paris et Bonnard  reprennent l'idée d'un réservoir d'eau sur pied et muni de petits robinets. La fontaine était née.

Le Brevet d'Invention de la fontaine, appelée Carafe-Fontaine pour l'absinthe a été déposé le 4 mars 1878 par Paris (Lucien-François) et Bonnard (Charles) à Paris, rue Bouret, 4.

Dépôt du brevet d'invention de la Carafe-Fontaine pour l'absinthe, page 1. Archives INPI.

Dépôt du brevet d'invention de la Carafe-Fontaine pour l'absinthe, page 1. Archives INPI.

Description de l'invention, page 2. Archives INPI.

Description de l'invention, page 2. Archives INPI.

Cet appareil sera en verre, en porcelaine ou en métal. Quelque soit la sorte, il sera muni de trois robinets en métal et avec ce nouveau genre de carafe, le consommateur pourra faire son absinthe dans de bonnes conditions à l'aide des robinets et par le petit filet d'eau qui s'en échappera l'absinthe blanchira et conservera son bon goût.

Texte du brevet. Archives INPI

Dessin de la Carafe-Fontaine de Paris & Bonnard, première fontaine pour l'absinthe. Archives INPI.

Dessin de la Carafe-Fontaine de Paris & Bonnard, première fontaine pour l'absinthe. Archives INPI.

Du Verse-eau à la Carafe-Fontaine, il n'est question ni de sucre ni de cuillères. Il ne s'agit avec ces inventions que de faire blanchir l'absinthe dans le verre.  Les consommateurs qui désiraient adoucir leur absinthe  y ajoutaient du sirop de gomme.

Les fontaines pour l'absinthe ont bien sûr évoluées jusqu'à la forme classique qu'on leur connaît aujourd'hui. Le pied, plus élancé supporte un vase plus allongé donnant à l'ensemble beaucoup d'élégance. Elles peuvent être à 1, 2 4 ou six robinets.

Quelques belles fontaines gravées de marques d'absinthe. Collection Walburger.

Quelques belles fontaines gravées de marques d'absinthe. Collection Walburger.

La Carafe-Fontaine de Paris & Bonnard, est-elle restée un simple brevet, comme cela arrive souvent, ou a-t-elle réellement existé ? Eh bien oui ! non seulement elle a été fabriquée mais un exemplaire a été trouvé par un chanceux collectionneur. Lorsque j'ai pris la photo il y a une quinzaine d'années, nous  étions tous les deux très dubitatifs sur cet objet.  Nous voici à présent rassurés, il s'agit bien de la Carafe-Fontaine pour l'Absinthe  de Paris & Bonnard ! D'autant que sur le pied est gravé en toutes lettres Paris & Bonnard Breveté SGDG.  (pas visible sur la photo prise dans de mauvaises conditions).

Carafe-Fontaine pour l'absinthe de Paris & Bonnard. Marque gravée sur le pied. Collection privée.

Carafe-Fontaine pour l'absinthe de Paris & Bonnard. Marque gravée sur le pied. Collection privée.

Un grand merci à l'équipe de l'INPI qui m'a procuré ces documents inestimables. Ils ne peuvent être réutilisés par quiconque sans autorisation spéciale de l'INPI.

Publié dans Collection