Edison et la Fée verte

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

En décembre 1877, l'américain Thomas Edison déposait le brevet du phonographe. Quelques mois auparavant, exactement le 30 avril 1877, Charles Cros, poète et inventeur de génie déposait à l'Académie des Sciences de Paris un mémoire dans lequel il décrivait un appareil capable de reproduire des sons et qu'il appelait le paléophone. Les académiciens tardèrent à ouvrir l'enveloppe, laissant ainsi à Edison, la paternité de l'invention.

Edison enregistra tout d'abord les sons sur un cylindre recouvert d'une feuille d'étain, ce que préconisait déjà Charles Cros, entre autres possibilités. En 1888, il utilise la cire de carnauba, issue des feuilles d'un palmier du nord-est du Brésil pour recouvrir les cylindres. Suivant les additifs ajoutés à la cire, les cylindres sont de couleur beige à brun de 1888 à 1903, puis majoritairement de couleur noire de 1902 à 1909.

Parallèlement à la cire, le celluloïd a été utilisé pour la fabrication des cylindres dès 1893 par le français Henri Lioret. Il sera utilisé plus tard aux États-Unis comme alternative à la cire, d'abord modestement vers 1900 par Lambert Records et en 1902 par Columbia Indestructible Records. Il y aura ensuite une fabrication massive de 1909 à 1929 par Edison Blue Amberol Records. Ceci a pu être possible, tant chez Edison aux États-Unis que chez Pathé en France, lorsqu'on a su les dupliquer d'abord par reproduction pantographique puis par moulage galvanoplastique. La maison Pathé a produit, dans son usine de Chatou, des dizaines de millions de cylindres entre 1886 et 1912. Auparavant, l'artiste devait chanter autant de fois qu'il fallait d'exemplaires.

Le disque obtenu par moulage galvanoplastique a commencé à exister parallèlement et a fini par supplanter le cylindre en nombre de ventes dès 1906. (Source : Daniel Lesueur, Histoire du disque et de l'enregistrement sonore, Éditions Carnot, 2004).

Boîte de cylindre phonographique Edison Gold Mouled Records. Collection Prodhomme-Roussel.Boîte de cylindre phonographique Edison Gold Mouled Records. Collection Prodhomme-Roussel.

Boîte de cylindre phonographique Edison Gold Mouled Records. Collection Prodhomme-Roussel.

Dessus de la boîte. La Fée verte (Spencer). Bérard de l'Eldorado. À noter : Spencer est le créateur de la musique.

Dessus de la boîte. La Fée verte (Spencer). Bérard de l'Eldorado. À noter : Spencer est le créateur de la musique.

Couverture du petit format. Collection Delahaye.

Couverture du petit format. Collection Delahaye.

Paroles de F. Mortreuil et musique de E. Spencer. ©collection Delahaye.
Paroles de F. Mortreuil et musique de E. Spencer. ©collection Delahaye.

Paroles de F. Mortreuil et musique de E. Spencer. ©collection Delahaye.

Qui était Bérard ?

Adolphe Bérard est né à Carpentras, en 1870. Son rêve était d'être chanteur d'opéra mais c'est finalement dans la chanson populaire qu'il s'est fait un nom. Après des débuts à Marseille vers 1888, il monte à Paris en 1895 et chante à l'Eldorado dès 1899. Il s'y produira jusqu'en 1928. Devenu une immense vedette, il chante dans toutes les salles de la capitale à partir de 1903 et fait des tournées triomphales en province et en Europe. Il met fin à sa carrière en 1934 suite au décès de sa femme, la chanteuse Charlotte Gaudet. Il est mort en 1946 et est inhumé au cimetière communal de Saint-Ouen.

Bérard a enregistré plus de 400 titres sous les marques Odéon, Edison, Pathé, sur cylindres phonographiques puis sur disques microsillons. (source : Chantal Brunschwig, Louis-Jean Calvet, Jean-Claude Klein, Cent ans de chanson française, Seuil, 1972 (1re éd. reliée); ré-éd. poche, coll. Points actuels, 1981).

L'Eldorado, construit en 1858, est aujourd'hui le théâtre Le Comédia situé au 4 boulevard de Strasbourg dans le 10ème arrondissement de Paris. 

Adolphe Bérard (1870-1946).

Adolphe Bérard (1870-1946).

René Rondeau, collectionneur en Californie, nous invite à écouter l'enregistrement de la Fée verte par Bérard.

https://www.youtube.com/watch?v=O6LKSq6JbrQ&feature=youtu.be
 

Publié dans Articles, Collection