Affichettes de mise en garde

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

En prémices à la loi d'interdiction de l'absinthe du 16 mars 1915, le gouvernement avait demandé aux préfets dès le 17 août 1914 d'interdire la vente de l'absinthe dans les cafés aussi bien à consommer sur place qu'à emporter.

Affichette signée du préfet du Cantal interdisant la vente de l'absinthe dans les débits de boissons. Collection Durand.

Affichette signée du préfet du Cantal interdisant la vente de l'absinthe dans les débits de boissons. Collection Durand.

ARRÊTÉ :
Article Premier - À dater de ce jour la vente de l'absinthe est interdite de façon absolue dans les débits de boissons du Cantal.
Art. 2.- En cas d'infraction les établissements contrevenant seront immédiatement fermés.
Art.3.- MM. les Sous-Préfets, Maires, Commandant de Gendarmerie, Commissaires de police et Gardes-Champêtres sont chargés d'assurer l'exécution du présent arrêté qui sera inséré au Recueil des Actes Administratifs, publié et affiché dans chaque commune et dans chaque salle principale des débits de boissons.
Fait à Aurillac, le 17 août 1914.
Le préfet du Cantal, Maurice HELITAS.

Les préfets vont transmettre sans tarder ces directives aux maires qui vont avertir leurs administrés par voir d'affichettes.

Affichette signée du Maire de la ville de Bourges, le 21 août 1914. Collection Delahaye.

Affichette signée du Maire de la ville de Bourges, le 21 août 1914. Collection Delahaye.

Le Maire de la Ville de Bourges fait connaître que par ordre de l'autorité préfectorale, agissant par délégation de l'autorité militaire, il est interdit aux débitants de boissons de vendre de l'ABSINTHE.
Toute infraction à cette prescription entraînerait la fermeture de l'établissement.
Bourges, le 21 Août 1914.
Le Maire de Bourges Paul COMMENGE

Publié dans Articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :