Absinthe réétiquetée

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Toujours curieux de tester quelques absinthes prises au hasard, notamment les absinthes trouvées dans les supermarchés, histoire de faire des comparaisons, Jean-Jacques Charrère a acheté à l'Atac d'Aiserey, à une vingtaine de kilomètres au sud de Dijon, une bouteille d'absinthe d'un distillateur inconnu jusqu'alors, Léon Gonay. D'après Jean-Jacques, distillateur chevronné dont l'absinthe est reconnue pour sa qualité exceptionnelle, la Gonay est un simple anisé bas de gamme.

Absinthe Léon Gonay et son argumentaire. Ph. Charrère.
Absinthe Léon Gonay et son argumentaire. Ph. Charrère.

Absinthe Léon Gonay et son argumentaire. Ph. Charrère.

Poussé par on ne sait quelle lubie, Jean-Jacques s'est mis en tête de décoller l'étiquette alors que l'on sait que les colles d'aujourd'hui sont un casse-tête pour les collectionneurs d'étiquettes. Évidemment, l'étiquette se déchire et apparaît dessous une autre étiquette celle de l'Absinthe Reflets de France.

Apparition de l'étiquette Reflets de France sous l'étiquette Léon Gonay. Ph. Charrère.

Apparition de l'étiquette Reflets de France sous l'étiquette Léon Gonay. Ph. Charrère.

Absinthe Reflets de France.

Absinthe Reflets de France.

Après une enquête rapide, il apparaît que les Établissements Gabriel Boudier basés à Dijon, 14 rue de Cluj, spécialisés dans la crème de cassis et différentes liqueurs sont également des fournisseurs pour la marque Reflets de France. Or Reflets de France ne propose qu'une seule absinthe dont j'avais d'ailleurs fait un bref compte rendu dans ces colonnes. Le rapprochement est facile à faire : Les Établissements Gabriel Boudier seraient à l'origine de la marque d'absinthe Reflets de France.

Il est à noter que Gabriel Boudier, maison existant depuis 1874,  a fait de l'absinthe à l'époque. (Voir le tome 1 du Dictionnaire des marques).

Pyrogène Gabriel Boudier, recto verso. Coll. Bitaud.Pyrogène Gabriel Boudier, recto verso. Coll. Bitaud.

Pyrogène Gabriel Boudier, recto verso. Coll. Bitaud.

Alors qui est Léon Gonay ?

Personne ! L'Absinthe Reflets de France n'a sans doute pas connu le succès attendu aussi pour écouler le stock restant, l'entreprise n'aurait-elle pas conçu une nouvelle étiquette plus alléchante faisant croire qu'il s'agissait d'une absinthe de distillateur ? Il ne restait plus qu'à la coller sur l'ancienne étiquette Reflets de France. On notera par ailleurs le nom de la société SAEGB, abrégé de Société Anonyme des Etablissements Gabriel Boudier et le nom de la rue, 14 rue de Cluj, qui correspond naturellement à celle de l'entreprise en question.

Léon Gonay, SAEGB, 14 rue de Cluj-Dijon, adresse des Établissements Gabriel Boudier. Ph. Charrère. Léon Gonay, SAEGB, 14 rue de Cluj-Dijon, adresse des Établissements Gabriel Boudier. Ph. Charrère.

Léon Gonay, SAEGB, 14 rue de Cluj-Dijon, adresse des Établissements Gabriel Boudier. Ph. Charrère.

Les distillateurs devraient commencer à se rendre compte que les amateurs d'absinthe ne sont pas des consommateurs de pastis. Ils savent faire la différence et sont de plus en plus exigeants sur la qualité et l'authenticité des produits. Changer l'étiquette ne sert à rien si le produit dans la bouteille est le même.