Il y a Cousin et Cousin !

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Le même objet peut porter deux inscriptions différentes. C’est le cas des petits flacons de la marque Cousin. D’apparence identique, ils portent cependant des publicités différentes.

Cousin Frères

Les frères Cousins, ont été tout d'abord associés à Berthelot en 1886 pour former la Maison Berthelot et Cousin Frères installée au Francbourg près de Pontarlier.

Tableau-réclame publicitaire, (1887-1893). Coll. privée.

Tableau-réclame publicitaire, (1887-1893). Coll. privée.

Au départ de Berthelot en 1893, les frères Eugène, Florentin et Ernest Cousin reprirent l'affaire. La raison sociale devient alors Cousin Frères.

Flacon Cousin Frères au Francbourg près de Pontarlier. Ces petits flacons d’une contenance de 50 ml peuvent être assimilés à des échantillons offert par les voyageurs de commerce afin de faire connaître le produit au cafetier ou au marchand de spiritueux. Coll. Thuillier.
Flacon Cousin Frères au Francbourg près de Pontarlier. Ces petits flacons d’une contenance de 50 ml peuvent être assimilés à des échantillons offert par les voyageurs de commerce afin de faire connaître le produit au cafetier ou au marchand de spiritueux. Coll. Thuillier.

Flacon Cousin Frères au Francbourg près de Pontarlier. Ces petits flacons d’une contenance de 50 ml peuvent être assimilés à des échantillons offert par les voyageurs de commerce afin de faire connaître le produit au cafetier ou au marchand de spiritueux. Coll. Thuillier.

Dessus du bouchon. D'une contenance de 10 ml, il donne la dose pour préparer un petit verre d'absinthe. Coll. Thuillier.

Dessus du bouchon. D'une contenance de 10 ml, il donne la dose pour préparer un petit verre d'absinthe. Coll. Thuillier.

Florentin, également fromager à Champagnole, avait déjà quitté le Francbourg pour Pontarlier.  Il y finançait la distillerie d’Armand Guy qui, après avoir construit rue des Lavaux le corps de bâtiment et acheté les alambics, se trouvait démuni pour faire fonctionner l’entreprise. En échange de son apport financier, Florentin Cousin exigea que l’absinthe porte son nom. La marque Cousin Florentin voit ainsi le jour en 1890. Armand Guy est nommé directeur général et assure la bonne marche de la distillerie.

Florentin Cousin et Armand Guy se séparèrent en 1906. Ce dernier remboursa à Florentin Cousin ce qu’il avait investi et fut dès lors le seul maître de la distillerie qui prit son nom. Aujourd’hui la distillerie Guy est toujours très active dans le monde de la distillation et la cinquième génération est en marche pour continuer le métier.

Cousin Jeune

Ernest Cousin, le plus jeune des trois frères, reprit seul la distillerie du Francbourg en 1896 créant ainsi la Maison Cousin Jeune.

Dépôt de marque déposé le 8 septembre 1902 au greffe du tribunal civil de Pontarlier par M. Cousin jeune (Ernest). Coll. Delahaye.

Dépôt de marque déposé le 8 septembre 1902 au greffe du tribunal civil de Pontarlier par M. Cousin jeune (Ernest). Coll. Delahaye.

Cousin Jeune au Francbourg-Pontarlier. Coll. Roussel.
Cousin Jeune au Francbourg-Pontarlier. Coll. Roussel.

Cousin Jeune au Francbourg-Pontarlier. Coll. Roussel.

Dessus du bouchon. Coll. Roussel.

Dessus du bouchon. Coll. Roussel.

Ernest Cousin se démarquera des autres distillateurs en proposant une étiquette tout à fait originale et charmante avec la marque Mon Cousin.

Étiquette due au dessinateur Ogé. Également en affiche. Coll. Delahaye.

Étiquette due au dessinateur Ogé. Également en affiche. Coll. Delahaye.

Pour contrer la cabale contre l'absinthe, Ernest Cousin proposera en 1912 une Absinthe sans thuyone.

Publicité pour l'Absinthe sans thuyone. Coll. Delahaye.

Publicité pour l'Absinthe sans thuyone. Coll. Delahaye.

Les bâtiments que l’on voit sur l’enveloppe ci-dessous existent toujours au Francbourg, face au château de Joux. Transformés en mairie pendant un certain temps ils ont été repris par les successeurs de la marque Les Fils d’Émile Pernot (avec un t) et ont retrouvé leur fonction d’origine.

Enveloppe. Coll. Bernard Cousin.

Enveloppe. Coll. Bernard Cousin.