Des Blue Mountains à Pontarlier

Publié le par Marie-Claude DELAHAYE

Samedi 4 février 2017 - Départ tôt le matin pour prendre le train pour la centaine de kilomètres qui sépare Sydney des Blue Mountains. L'arrivée se fait au village de Katoomba situé à 1010 d'altitude.

En gare de Sydney. Les trains australiens sont entièrement métallisés. Ph. Delahaye.

En gare de Sydney. Les trains australiens sont entièrement métallisés. Ph. Delahaye.

Petit rappel des règles de civilité. Ph. Delahaye.

Petit rappel des règles de civilité. Ph. Delahaye.

La ville de Katoomba tire son nom de l’aborigène Ka Toom Ba, littéralement "la chute d’eau brillante", en référence à une cascade qui se jette dans la Jamison Valley, vaste plaine à la végétation luxuriante surplombée par d’impressionnants à-pic rocailleux, parmi lesquels se distinguent les fameux rochers des Trois Sœurs.

Devenues Parc national, les Montagnes bleues qui sont en roches sédimentaires facilement érodables comme le sont les grès et les calcaires, sont creusées de profondes gorges pouvant aller jusqu'à 1000 mètres. Cette chaîne de montagne dont le mont le plus haut culmine à 1 111 mètres d'altitude forme une cordillère sur environ 3000 km.

Leur nom de Montagnes bleues est dû au reflet bleuté qui les enveloppe et qui est généré par les essences volatiles des eucalyptus qui les recouvre. Elles ont été inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 2000.

Les Blue Mountains. Ph. Delahaye.

Les Blue Mountains. Ph. Delahaye.

Les montagnes Bleues étaient réputées impénétrables par les premiers colons de Sydney. La première traversée réalisée en 1813 est considérée comme une des étapes majeures de l'ouverture de la Nouvelle Galles du Sud aux colons européens. La première route qui permit de traverser la région fut achevée au début de 1815, en seulement 27 semaines en employant 30 bagnards sous la surveillance de 8 gardes.

Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

De Katoomba, partent des bus qui nous conduisent à quelques kilomètres de là à l'accueil touristique qui nous dirige vers les installations permettant de découvrir différents points de vue.

Entrée du Scenic World.

Entrée du Scenic World.

Le Scenic Railway

C'est le funiculaire le plus incliné au monde avec une pente de 52 degrés qui traverse un tunnel de 310 mètres creusé dans la falaise de grès. Il se termine dans une forêt tropicale au niveau de Jamison Valley.

Des Blue Mountains à Pontarlier

À l'origine, c'était un funiculaire, construit entre 1878 et 1900, destiné à l'exploitation des mines de charbon. L'industrie minière cessera en 1903 mais en 1925, la mine de charbon de Katoomba sera réactivée pour alimenter la centrale électrique de la ville. Avec la fermeture de la centrale en 1945, l'exploitation de la mine sera totalement abandonnée.

Les galeries minières de l'époque. Doc. Scenic World.

Les galeries minières de l'époque. Doc. Scenic World.

Le funiculaire destiné à la remontée du charbon. Doc. Scenic Worild.

Le funiculaire destiné à la remontée du charbon. Doc. Scenic Worild.

L'exploitation du funiculaire pour les visiteurs est alors envisagée par Harry Hamon qui croit au potentiel touristique du site. En 1945, le funiculaire était encore très rudimentaire aussi en raison de la pente et de son caractère peu engageant, est-il très officiellement surnommé "the Mountain Devil".

Aujourd'hui modernisé, le Scenic Railway n'en est pas moins une attraction spectaculaire. Le train part toutes les 10 mn. avec 84 passagers et pendant que l'on attend d'y monter, on voit le précédent partir et s'enfoncer dans le tunnel en pente d'un seul coup sous les cris des touristes embarqués.

Le Scenic Railway. Ph. Delahaye.
Le Scenic Railway. Ph. Delahaye.
Le Scenic Railway. Ph. Delahaye.

Le Scenic Railway. Ph. Delahaye.

Attention au départ ! Le Scenic Railway a transporté depuis 1945 plus de 30 millions de touristes.

Attention au départ ! Le Scenic Railway a transporté depuis 1945 plus de 30 millions de touristes.

À l'arrivée, on regarde bien sûr le train suivant sortir du tunnel et dévaler la pente ! Un parcours aménagé retrace l'historique de l'exploitation minière. Ensuite, on remonte, toujours par le funiculaire, pour avoir de nouveaux frissons dans l'attraction suivante.

Ph. Delahaye.
Ph. Delahaye.

Ph. Delahaye.

Le Scenic Cableway

Mis en service fin 2000, le Cableway débarque ses voyageurs au cœur de la forêt tropicale à 737 mètres d'altitude. La cabine, très originale, est à 7 gradins intérieurs et a une inclinaison telle que chacun peut apprécier sans gêne le panorama de la Jamison Valley.

Des Blue Mountains à Pontarlier
Le Cableway. Ph. Delahaye.
Le Cableway. Ph. Delahaye.

Le Cableway. Ph. Delahaye.

Panorama depuis le Cableway. Ph. Delahaye.

Panorama depuis le Cableway. Ph. Delahaye.

À l'arrivée, un parcours botanique aménagé permet d'apprécier les différentes essences tropicales, notamment les fougères arborescentes.

Fougères arborescentes. Ph. Delahaye.
Fougères arborescentes. Ph. Delahaye.

Fougères arborescentes. Ph. Delahaye.

Passage près de roches spectaculaires à la remontée. Ph. Delahaye.
Passage près de roches spectaculaires à la remontée. Ph. Delahaye.

Passage près de roches spectaculaires à la remontée. Ph. Delahaye.

Le Scenic Skyway

Avec le téléphérique Scenic Skyway, on est suspendu à plus de 270 mètres au dessus de la forêt tropicale de la Jamison Valley. La distance est assez courte, 330 mètres de longueur, mais la vitesse volontairement faible laisse tout le temps de profiter du panorama à 360° qui offre des points de vue splendides sur les chutes de Katoomba, les rochers des Trois Sœurs, et la vaste plaine de la Jamison Valley.

Des Blue Mountains à Pontarlier
Le Skyway. Ph. Delahaye.
Le Skyway. Ph. Delahaye.
Le Skyway. Ph. Delahaye.

Le Skyway. Ph. Delahaye.

La chute d'eau de Katoomba vue du Skyway. Ph. Delahaye.
La chute d'eau de Katoomba vue du Skyway. Ph. Delahaye.

La chute d'eau de Katoomba vue du Skyway. Ph. Delahaye.

Le Skyway a été ouvert au public par Harry Hamon en février 1958 après seulement 8 mois de travaux. Le nouveau téléphérique panoramique commandé en 2004 à une équipe suisse permet de profiter au maximum de la vue.

Les Blue Mountains vues du Skyway. Ph. Delahaye.

Les Blue Mountains vues du Skyway. Ph. Delahaye.

Les Trois Sœurs vues du promontoir à l'arrivée du Skyway.
Les Trois Sœurs vues du promontoir à l'arrivée du Skyway.

Les Trois Sœurs vues du promontoir à l'arrivée du Skyway.

Les Trois Sœurs

Ces trois rochers modelés par l'érosion due au vent et à la pluie sont appuyés sur le contrefort de la falaise qui surplombe la vallée Jamison. Ils s'aperçoivent de loin depuis le Cableway ou le Skyway mais un point de vue aménagé à la sortie du Scenic World permet d'observer de plus près : Meehni haute de 922 m., Wimlah de 918 m. et Gunnedoo de 906 m. Ces noms aborigènes leur ont été donnés par la tribu Gundungurra, propriétaire des lieux.

Les Trois Sœurs. Ph. Delahaye.

Les Trois Sœurs. Ph. Delahaye.

Une légende, faussement attribuée aux aborigènes pour augmenter le charme de l'endroit, raconte que les trois sœurs seraient tombées amoureuses de trois frères d'une autre tribu. Les lois tribales interdisant leur mariage, les frères enlevèrent les sœurs déclenchant une guerre entre les deux tribus.

Pour protéger les trois sœurs, un sorcier décida de les transformer en trois rochers jusqu'à ce que la guerre soit terminée. Malheureusement, le sorcier fut tué pendant la bataille et les trois sœurs restèrent prisonnières du sortilège.

Les Trois Sœurs des Blue Mountains. Ph. Delahaye.
Les Trois Sœurs des Blue Mountains. Ph. Delahaye.

Les Trois Sœurs des Blue Mountains. Ph. Delahaye.

Ces Trois sœurs me font immanquablement penser aux Trois Dames des Entremonts sur les hauteurs de Pontarlier. Ici, la légende est différente. Ces trois dames furent infidèles à leurs maris partis guerroyer. En représaille, elles furent changées en pierres.

Les Trois Dames des Entremonts bordent un chemin qui s'enfonce dans la forêt à la frontière suisse. Ce fut un lieu de passage idéal pour la contrebande d'absinthe.

Les Trois Dames des Entremonts. Ph. Delahaye publiée dans le livre "L'Absinthe de Pontarlier au Val-de-Travers".

Les Trois Dames des Entremonts. Ph. Delahaye publiée dans le livre "L'Absinthe de Pontarlier au Val-de-Travers".

Une dernière photo avant de quitter Katoomba, celle d'un banc en forme de boomerang, objet fétiche des Aborigènes.

Banc en forme de boomerang. Ph. Delahaye.

Banc en forme de boomerang. Ph. Delahaye.

Puis c'est le retour vers Sydney.

Au départ de Katoomba. Ph. Delahaye.

Au départ de Katoomba. Ph. Delahaye.

Avant de reprendre la route et continuer le voyage en direction de Brisbane, une dernière promenade dans Sydney de nuit s'imposait. Le Circular Quay, le Pont, l'Opéra... des images inoubliables.

Le Bar de l'Opéra, vide à cette heure. Ph. Delahaye.

Le Bar de l'Opéra, vide à cette heure. Ph. Delahaye.

Harbour Bridge et l'Opéra. Ph. Delahaye.
Harbour Bridge et l'Opéra. Ph. Delahaye.
Harbour Bridge et l'Opéra. Ph. Delahaye.

Harbour Bridge et l'Opéra. Ph. Delahaye.